Admirez ces nouvelles photos du trou noir M87, le premier jamais photographié au monde

Une nouvelle étude, publiée dans The Astrophysical Journal Letters remet le trou noir M87 sur le devant de la scène avec de nouvelles images encore plus nettes.

Souvenez-vous, il y a deux ans, les astronomes du projet Event Horizon Telescope (EHT) ont dévoilé au monde les images d’un trou noir situé à 55 millions d’années-lumière de la Terre et aussi massif que 6,5 milliards de soleils. Ces photos étaient les premières d’un trou noir, un moment historique qui a secoué la planète entière.


Lire aussi : Un trou noir supermassif se promène dans l’espace et on ne sait pas pourquoi


Les données recueillies par le télescope spatial Hubble, l’observatoire Chandra X-ray, l’observatoire Neil Gehrels Swift, le Nuclear Spectroscopic Telescope Array (NuSTAR) et le télescope spatial à rayons Fermi Gamma ont été étudiées par les différentes équipes de chercheurs qui travaillent sur le sujet : 760 scientifiques et ingénieurs de près de 200 institutions à travers le monde.

Étudier les données pour rendre l’image plus nette

"Nous savions que la première image directe d’un trou noir serait révolutionnaire", a déclaré le coauteur de l’étude Kazuhiro Hada, de l’Observatoire astronomique national du Japon, dans un communiqué. "Mais pour tirer le meilleur parti de cette image incroyable, nous devons savoir tout ce que nous pouvons sur le comportement du trou noir à ce moment-là en observant tout le spectre électromagnétique."

Le lancement de faisceaux de rayonnement et de particules se déplaçant rapidement vers l’extérieur du trou noir de M87 serait, selon les astronomes, la source des rayons cosmiques de haute énergie, des particules qui traversent l’univers à une vitesse proche de celle de la lumière. Les données recueillies peuvent fournir des informations clés sur la dynamique des jets et les origines des rayons cosmiques et ainsi les interpréter correctement sur les images.

"Comprendre l’accélération des particules est vraiment essentiel pour notre compréhension de l’image du trou noir ainsi que des jets, dans toutes leurs 'couleurs'", a déclaré le coauteur Sera Markoff, astrophysicien à l’Université d’Amsterdam, dans le même communiqué.