A vélo en hiver : comment bien se protéger du froid, de la pluie et de l'obscurité

A vélo en hiver : comment bien se protéger du froid, de la pluie et de l'obscurité.
4 images
A vélo en hiver : comment bien se protéger du froid, de la pluie et de l'obscurité. - © M_a_y_a - Getty Images

Alors que l'hiver pointe le bout de son nez, avec ses températures extrêmes et ses routes glissantes, les cyclistes vont devoir s'adapter s'ils veulent continuer à profiter de leur bicyclette.

Vêtements chauds, contrôle de la machine et équipements de saison : voici quelques conseils essentiels pour ne pas perdre les pédales par grand froid.

Lutter contre le froid

Pour bien se protéger quand les températures baissent fortement, il convient pour les cyclistes de se couvrir de la tête aux pieds, de multiplier les sous-couches pour éviter de prendre un coup de froid et se préserver de l'humidité.

En hiver, l'équipement idéal d'un cycliste doit comprendre, au moins, un gilet et un pantalon qui laissent respirer tout en tenant le corps bien au chaud, des sous-vêtements adaptés aux basses températures ainsi qu'un sous-pantalon, un bonnet à mettre sous son casque, des gants et des chaussettes bien épaisses.

Il existe aussi des semelles chauffantes pour encore plus de confort. Y ajouter, si nécessaire, une cagoule pour bien protéger le visage ou, au moins, un bandeau pour le front et les oreilles, un tour de cou, des manchettes et des jambières anti-froid.

Lutter contre la pluie, le verglas

Faire du vélo en hiver est particulièrement dangereux, il convient donc plus que jamais de rouler très prudemment, en commençant par adapter son allure aux conditions de route, quitte à augmenter les temps de trajet. Les distances de freinage doivent automatiquement être considérablement rallongées afin d'éviter tout choc ou risque de chute.


Lire aussi : Cyclistes: voilà quelques conseils pour rouler sous la pluie


Il faut être particulièrement vigilant à tout ce qui peut représenter un danger et être glissant, comme les plaques d'égout ou les passages piétons. Il faut évidemment privilégier les pistes cyclables et en cas de descente raide, ne pas hésiter à descendre à pied plutôt que de prendre des risques inutiles, surtout s'il pleut ou s'il neige.

Enfin, il est vivement conseillé de baisser un peu la pression des pneus en hiver afin qu'ils aient une surface en contact avec le sol plus importante et donc une meilleure adhérence.

Et si vous voulez une idée des vêtements à adopter quand on est sous la pluie à vélo (ce qui arrive relativement souvent dans notre plat pays), la RTBF a testé pour vous différentes options de parka et autre coupe-vent!

Lutter contre l'obscurité

En hiver, plus que jamais, il faut absolument voir et se faire voir sur la route. C'est pourquoi il faut impérativement vérifier que tous les feux, de préférence puissants (phare blanc à l'avant, feu rouge à l'arrière) du vélo fonctionnent convenablement.

A cela, il faut ajouter un gilet de sécurité ou des vêtements réfléchissants afin d'être bien vu dès que la nuit tombe. Et pour cela, tout est bon, du casque lumineux aux brassards et barrettes de roues réfléchissantes, il n'y en aura jamais assez pour se faire remarquer. Enfin, il est conseillé d'installer un écarteur de danger pour maintenir à bonne distance les automobilistes lors des dépassements.