A Oslo, les bienfaits d'un centre-ville (presque) sans voiture

Le centre d'Oslo (Norvège) fait la part belle aux piétons et aux cyclistes.
2 images
Le centre d'Oslo (Norvège) fait la part belle aux piétons et aux cyclistes. - © anouchka/IStock.com

Pionnier de la piétonnisation de son centre-ville, la capitale norvégienne Oslo n'a enregistré aucun décès de piéton ou de cycliste en 2019, un cas unique au monde pour une ville de cette importance. Pour en arriver là, la ville a peu à peu éradiqué la voiture de nombreux quartiers.

Pour la municipalité d'Oslo, tout a commencé il y a quelques années par la suppression d'un millier de places de stationnement dans les rues, suivi d'une politique visant à encourager l'utilisation des transports en commun.

Aujourd'hui, des zones entières de la ville sont interdites aux voitures, dans des endroits stratégiques, par exemple autour des squares ou des écoles.


Lire aussi : Aux quatre coins du monde, les centres-villes deviennent piétons


Commerces et immobilier sortent gagnants de la transition

Outre la sécurité routière, cette absence de voitures a d'autres effets bénéfiques. Ainsi, contrairement aux idées reçues, l'absence de voitures ne nuit pas du tout à la fréquentation des commerces locaux.

Après avoir réduit le nombre de voitures en centre-ville, la fréquentation des boutiques aurait ainsi progressé de près de 10%.

Selon la municipalité, la baisse significative du trafic automobile et de la pollution qui va avec a aussi un effet positif sur l'immobilier, avec une demande de plus en plus forte des particuliers pour venir s'établir dans ces quartiers.


Lire aussi : Que faire des places de parking libérées dans les villes sans voiture ? Des cafés, des bureaux, des ateliers...


Le phénomène n'est pas propre à Oslo. De plus en plus de villes européennes, de Barcelone (Espagne) à Milan (Italie) en passant par Paris, cherchent à développer les zones privées de voitures.

Toutefois, l'objectif n'est pas non plus de faire disparaitre totalement la voiture de la ville. La Norvège est ainsi pionnière dans la promotion et les aides à l'achat de véhicules électriques. Ses infrastructures permettent à Oslo d'accueillir déjà énormément de voitures électriques, ce qui permet aux personnes âgées ou handicapées de se déplacer facilement selon leurs besoins.

Par ailleurs, la Norvège sera en 2025 le tout premier pays à interdire la commercialisation de nouveaux modèles à moteurs thermiques.