5 gestes simples pour réduire son empreinte carbone numérique

5 gestes simples pour réduire son empreinte carbone numérique.
5 gestes simples pour réduire son empreinte carbone numérique. - © Artur Debat - Getty Images

Beaucoup l'ignorent, mais surfer sur Internet contribue à émettre énormément de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, essentiellement à cause de la consommation en énergie des centres de données.

Afin de réduite ces émissions, et donc son empreinte carbone, il existe pourtant une multitude de gestes simples à adopter au quotidien.

1. Ne pas laisser son ordinateur en veille

La première règle pour faire des économies d'énergie, c'est bien évidemment d'éteindre son ordinateur (et l'ensemble de ses appareils électriques) lorsque l'on ne s'en sert pas. Même faible, sa consommation en veille n'est pas anodine. A noter aussi qu'il convient de baisser la luminosité de l'écran pour gagner en autonomie et là aussi, économiser de l'énergie.

2. Privilégier le téléchargement au streaming

Télécharger (légalement) un fichier sera toujours moins énergivore qu'écouter de la musique ou regarder une vidéo en streaming. Il est en effet préférable de consommer des données en local plutôt que de faire appel à un serveur externe pour économiser de l'énergie. De la même façon, toute utilisation de donnée stockée dans le cloud a des répercussions pour l'environnement.

3. Gérer l'envoi de ses e-mails

Quelques règles simples peuvent s'appliquer à sa boite mail afin de diminuer son empreinte carbone numérique. D'une manière générale, il faut limiter l'envoi de mails ainsi que le nombre de destinataires. De la même façon, mieux vaut éviter d'y joindre des fichiers lourds et privilégier le format texte au HTML dans la mesure du possible.

4. Utiliser intelligemment son navigateur

Pour améliorer son empreinte carbone personnelle, il faut aussi revoir ses habitudes d'utilisation de son navigateur web. Ainsi, mieux vaut limiter le nombre d'onglets ouverts simultanément, favoriser les marque-pages aux recherches sur Google pour des sites fréquemment visités et bien entendu bloquer la lecture automatique des vidéos.

5. Préférer un moteur de recherche alternatif

Le moteur de recherche d'origine allemande Ecosia finance la plantation d'arbres à partir du profit généré par les recherches des internautes depuis son moteur. En moyenne, le financement de la plantation d'un nouvel arbre nécessite l'équivalent de 45 recherches. Le site revendique aujourd'hui plus de 100 millions d'arbres plantés dans le monde grâce à son action, destinés à compenser une partie des émissions de carbone causées par les internautes du monde entier.