5 gestes à notre échelle pour sauver la planète

5 gestes à notre échelle pour sauver la planète
5 gestes à notre échelle pour sauver la planète - © Boonyachoat - Getty Images/iStockphoto

Qu’est-ce qu’une goutte d’eau dans l’océan nous direz-vous ?

Et quelques milliards de gouttes d’eau, ça ferait une différence dans l’océan, non ? A échelle proportionnée, il est temps de se rendre compte que chaque geste individuel, s’il est répété par des millions, peut avoir un impact. C’est en changeant nos habitudes aujourd’hui et en les transmettant aux générations de demain que l’on sauvera peut-être notre planète (qui fut un jour) bleue.

1. Manger local et de saison

Ça a l’air bête dit comme ça mais manger des oranges en juillet ou des fraises en hiver, ce n’est pas normal. Alors arrêtons de vouloir satisfaire impunément nos désirs et revenons à un rythme naturel : mangeons des mandarines en décembre (avec Saint-Nicolas) et des fraises en mai (avec de la chantilly). Vous n’aurez que des bénéfices, tant au niveau de votre santé (les fruits et légumes auront plus de vitamines), qu’au niveau de vos papilles (plus de goûts dans les aliments qui ont vu le soleil au moment où ils en avaient besoin), qu’au niveau de votre conscience écologique (plus besoin de faire venir les fraises du Kenya et de polluer à outrance la planète).

Le nombre de magasins bios a explosé ces dernières années et il est aujourd’hui facile de trouver des produits locaux et bios. Alors, on se met au local et de saison ?

2. Diminuer le gaspillage

On n’a rarement la conscience de notre gaspillage mais c’est pourtant la triste réalité. En moyenne, 345 kg de nourriture sont gaspillés par an par personne en Belgique ! Il est temps de changer les choses et de mettre en place de nouvelles habitudes. Si vous ne finissez jamais vos assiettes et que la moitié du plat va à la poubelle, peut-être devriez vous diminuer les quantités. Acheter des tupperwares (en verre) pour emporter vos restes le lendemain au boulot ou à l’école est une bonne idée pour éviter le gaspillage.

Le gaspillage ne se fait pas qu’à la maison, on en retrouve aussi beaucoup dans les restaurants et les supermarchés. L’application To Good to Go permet aux commerçants et restaurateurs de proposer à moindres frais la revente en dernière minute de produits qui ne sont plus vendables en magasins/restaurants. Vous réservez un panier/un repas et pouvez aller le chercher une fois la journée du commerçant terminée. On peut avoir de très bonne surprise et recevoir un panier de légumes pour une somme modique !

3. Réduire sa consommation de viande et de poisson

Une des plus grandes sources de pollution planétaire : énorme utilisation d’eau, de surface (déforestation), d’énergie, de carburant. En plus de cela, la maltraitance animale est parfois insoutenable (qui n’a pas vu de vidéos de poussins se faisant broyer ?) et tend à influencer de plus en plus de gens sur leur manière de consommer.

Vous ne devez pas forcément devenir vegan demain mais vous pouvez diminuer votre consommation de viande et de poisson, tout en privilégiant les sources biologiques et locales (au bout d’un certain temps d’adaptation du marché, les choses finiront par changer).

4. Réparer plutôt que jeter

L’obsolescence programmée a changé notre manière de consommer. Si nos grands-pères et grands-mères réparaient leurs chaussettes trouées et leurs machines à laver, aujourd’hui, on jette à la poubelle et on rachète. Les grosses entreprises ont bien géré leur filière et font payer plus cher une pièce de réparation qu’une nouvelle machine. Liguons-nous contre cette obsolescence qui pollue à tout va et réparons ce que l’on peut. Réapprenons à recoudre un bouton, un bout de chaussette. Réparons nos vélos dans les nombreux cafés et ateliers qui le proposent. Prenons soin de nos affaires pour ne pas avoir à les remplacer tous les 6 mois.

5. Acheter en seconde main

Le seconde main n’a plus la mauvaise image qu’il avait il y a 20 ans. La honte que l’on avait de porter des vêtements déjà utilisés par d’autres est révolue et cet acte est devenu tendance (d’un point de vue vestimentaire), écologique (gaspillons moins!) et politique (marre de la surconsommation, changeons les choses !).

Vous trouverez partout des magasins vintage qui vous proposent des pépites à des prix très (très) abordables. Allez faire un tour dans les librairies de seconde main (comme Pêle-mêle) où vous trouverez le dernier Marc Levy, le premier Balzac et des poches perdus qui n’attendent que vous pour revivre leurs histoires. Passez une heure sur les sites de revente en ligne avant d’aller au magasin acheter une nouvelle télévision, il y a probablement des gens qui revendent la leur (et qui iront en racheter une autre mais avec celle que vous reprenez, ça en fait toujours une de moins à la poubelle).

Il existe bon nombre de solutions à qui veut sauver la planète à son échelle.