3 objets insoupçonnés de votre quotidien à transformer… en compost !

3 objets insoupçonnés de votre quotidien à transformer... en compost !
3 objets insoupçonnés de votre quotidien à transformer... en compost ! - © Annie Otzen - Getty Images

Des épluchures de pomme de terre, du marc de café, mais aussi des couches pour bébés, un sweat-shirt ou un masque ! Le compost se taille une nouvelle réputation avec des objets du quotidien auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé. On parie que vous allez être étonnés ?

Le sweat-shirt

Après le T-shirt, voici le sweat-shirt qui se dégrade totalement sans faire de mal à la planète. La marque spécialiste du genre, Volleback, récidive avec cette pièce à capuche conçue à partir d’eucalyptus et de bois de hêtre, puis séchée à l’aide de grenades. La promesse : un vêtement qui se décompose en seulement huit semaines. Le jumper peut devenir du compost plus ou moins vite, selon qu’il fait plus ou moins chaud. Le sweat n’est pas encore en vente, mais cela ne saurait tarder sur leur site internet : www.vollebak.com.

Les couches pour bébés

De l’urine, des matières fécales… Voilà ce qu’il faut pour fertiliser la terre. Pourtant, 3,5 milliards de couches sont jetées à la poubelle par les Français chaque année. Celles-ci mettraient 400 à 450 années pour se dégrader. Le collectif Les Alchimistes mène en ce moment une expérimentation consistant à transformer les couches en compost. Financé par l’Agence de la transition écologique (Ademe), ce projet intitulé "Les couches fertiles" collecte chaque jour les changes d’une dizaine de crèches parisiennes. L’idée n’est absolument pas loufoque puisque la Nouvelle-Zélande commercialise déjà du compost de couches pour bébés.

Les masques

Ils sont devenus des objets indispensables de notre quotidien. Et face à la pollution alarmante provoquée par les nombreux masques chirurgicaux laissés à l’abandon dans les rues, une start-up industrielle située en Bourgogne-Franche-Comté a mis au point un masque fabriqué en feutre filtrant en fibres naturelles de chanvre. Géochanvre promet que son innovation est entièrement compostable. On doit enlever l’élastique et les mousses au préalable pour les ajouter au compost. Sur le plan sanitaire, le masque biodégradable est aux normes et filtre jusqu’à 89% de particules.