Ventes aux enchères : ce qui séduit les acquéreurs

Ventes aux enchères : ce qui séduit les acquéreurs.
Ventes aux enchères : ce qui séduit les acquéreurs. - © izusek - Getty Images

L'interruption causée par la pandémie de coronavirus n'a pas empêché les collectionneurs d'acquérir de luxueux objets lors d'enchères en ligne.

Tandis que les acheteurs potentiels s'habituent à l'idée d'acheter de belles pièces sans les avoir vues, une étude récente menée par Knight Frank Research montre que les collectionneurs sont à la recherche de certains lots en particulier.

Les whiskys rares

Le secteur du whisky rare a pris de la valeur en 10 ans (+564%). Knight Frank Research note que les collectionneurs sont toujours en quête de raretés provenant des distilleries Dalmore, Springbank, Ardbeg et Lagavulin.

Alors que le vin a perdu du terrain (+1% en 2019), un Macallan distillé en 1926 puis conservé jusqu'à son conditionnement 60 ans plus tard, a établi un record dans le domaine des vins et spiritueux en octobre 2019.

La bouteille, très convoitée, s'est vendue à 1,8 million de dollars lors de la vente Sotheby's "The Ultimate Whisky Collection" alors que les estimations atteignaient 563.000 dollars.

Les objets d'art

Le secteur des objets d'art a enregistré une croissance de 141% ces 10 dernières années et de 5% ces 12 derniers mois. Tandis que l'année 2019 a été marquée par des records tels que le "Rabbit" de Jeff Koons, adjugé à 91 millions d'euros, les maisons d'enchères ont transformé certaines de leurs grandes ventes en événements virtuels pendant la pandémie.

Au mois de juin, Sotheby's a organisé une vente marathon d'art contemporain, impressionniste et moderne, qui a rapporté un total de 363,2 millions de dollars.

La session, qui a duré 5 heures, a été marquée par l'attribution du "Triptyque inspiré de Oreste de Eschyle"  de Francis Bacon (1981), adjugé à 84,5 millions de dollars, taxes comprises.

L'affaire est dans le sac

Les sacs à main constituent désormais une niche d'investissement à part entière. Ce segment a progressé de 108% en 10 ans et de 13% la seule année 2019.

Si les sacs Chanel et Louis Vuitton sont très recherchés, ce sont les créations Hermès qui font s'envoler les enchères. Un Birkin 40 Hac Porosus Crocodile noir s'est vendu à 61.287 dollars lors de la vente Christie's "Handbags Online: The Power of Colour", soit le double de son estimation. Au total, ces enchères ont rapporté près de 1,9 million de dollars.

Knight Frank Research souligne par ailleurs que les collectionneurs boudent quelque peu les voitures de collection (-7% de parts de marché ces 12 derniers mois). Cela n'a pas empêché la vente d'une Ferrari Enzo 2003 à 2,64 millions de dollars pendant la récente vente en ligne RM Sotheby's "Driving Into Summer".