Un planeur autonome "apprend" à voler comme un oiseau

 

Les oiseaux utilisent des mouvements verticaux de l'air connus sous le nom d'ascendances thermiques pour voler et prendre de la hauteur sans avoir besoin de battre des ailes, sans que personne ne puisse réellement expliquer comment ils font.

Pour mieux comprendre cette compétence vitale lors des migrations, des chercheurs de l'Université de Californie à San Diego ont équipé un planeur sans pilote d'un ordinateur de bord lui permettant de changer de direction sur la base de mesures en temps réel.

Pour l'aider à naviguer dans un environnement en constante évolution, ils ont doté son ordinateur de la capacité d'apprendre de ses expériences ("reinforcement learning").

 

Selon l'étude publiée mercredi dans la revue Nature, après seulement 15 heures de vols d'essai, le planeur avait "appris" comment optimiser sa position et utiliser les colonnes d'air chaud en utilisant certains indices physiques et visuels.

"Nous trouvons cela très impressionnant car le planeur n'avait aucune connaissance préalable de la physique atmosphérique ou de l'aérodynamique", a déclaré Massimo Vergassola, principal auteur de l'étude.

 

"La technique (du planeur) s'est révélé très bonne dans des environnements aériens en constante évolution", a déclaré Massimo Vergassola.

"Nous croyons que des oiseaux montants en flèche pourraient exécuter des calculs de planification complexes ou utiliser des indices supplémentaires de navigation, tels que les nuages", a-t-il ajouté.

Des espèces telles que la barge rousse et le limicole, qui peuvent voler jusqu'à 11.500 kilomètres sans s'arrêter, ne pourraient pas y arriver sans ce savoir-faire.