Tout ce que l'on peut faire avec du bois au Grand-Hornu

Le CID – centre d’innovation et de design au Grand-Hornu consacre une exposition monographique à une figure singulière du design, Kaspar Hamacher, du 27 juin au 26 septembre.

Brûlé, fendu, creusé, frappé, sculpté, les méthodes de traitement du bois par Kaspar Hamacher font naître des pièces uniques et personnelles. Par son travail, le design révèle une signification plus profonde : son âme. " Je me concentre résolument sur un travail physique et artisanal autour du bois plutôt que sur un design conceptuel. D’ailleurs, je me sens plus artisan que designer.

"Mes créations affichent une relation profonde entre l’homme et la nature."

Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Maastricht aux Pays-Bas, Kaspar Hamacher prend la nature comme point de départ dans son quotidien d’artisan sculpteur et de concepteur de mobilier artistique. "J’ai élaboré une approche personnelle du travail du bois que je poursuis toujours actuellement. Aujourd’hui, je vis et je travaille dans ma région natale, près d’Eupen, à proximité immédiate de la forêt. Mes créations sont des pièces uniques, situées entre la sculpture et le mobilier. J’aime travailler le bois brut à travers des traitements forts de la matière comme la découpe à la tronçonneuse ou l’emploi du feu pour ma collection Ausgebrannt."

Ce qu’il peut faire avec le bois tel un matériau vivant est le fruit de son énergie et de son imagination : qu’il s’agisse d’une souche d’arbre ou d’un morceau de cuir, l’essentiel est pour lui de respecter l’authenticité à chaque étape du processus de création.

Entre art et design, il se concentre résolument sur l’objet dans toute sa force physique en tant que " maker " plutôt que designer conceptuel.

Le CID lui consacre sa première exposition monographique muséale. Une grande installation emplit le Magasin aux foins des émotions ressenties en pleine nature au contact de la forêt, son hommage à la Terre Mère. À l’extérieur, des installations et un " work in progress " invitent le public à se connecter physiquement à son œuvre.

 

Si vous êtes curieux de pièces uniques, fortes et personnelles, avec un supplément d’âme, l’exposition Terre Mère. Kaspar Hamacher, l’homme des bois est faite vous vous !