Surtout ne jetez rien: les bons plans pour recycler, donner et réparer


Repair Cafés

Le concept du "Repair Café" (café à réparations) nous vient originalement des Pays-Bas, où l’écologiste Martine Postma a créé le premier Repair Café en 2009 à Amsterdam. On y vient avec un pull troué, une radio qui ne fonctionne plus, une chaise cassée, et on se fait aider par des experts (électriciens, couturiers, menuisiers) pour réparer.

C’est ultra-pratique, mais c’est aussi un moment de rencontres et de partage de savoir-faire : on se fait aider, on apprend, et on aide les autres. Il existe désormais une trentaine de Repair Cafés un peu partout en Belgique, mais s’il n'y en a pas encore du côté de chez vous, pourquoi ne pas créer le vôtre ? L’association Stichtig Repair Café vous aidera avec conseils personnalisés et publicités : vous pouvez vous renseignez sur leur site

 

Gratiferias – les marchés du gratuit

Les marchés du gratuit se déroulent comme n’importe quel autre marché : sauf qu’on ne paie pas ! Le concept vient originalement de l’Argentine (d’où le nom aux résonances latines)  mais ils fleurissent un peu partout en Europe et leur devise est simple : "Amenez ce que vous voulez ou rien du tout, repartez avec ce qu’il vous plaît".

A Bruxelles, les plus connus sont ceux de St Gilles et de la Place Flagey (premier et troisième samedi du mois respectivement).

En Wallonie, il y a déjà des Gratiferias à Hannut, à La Louvière et à Ecaussinnes, entre autres, et ils se multiplient. Plus d'infos sur leur page Facebook.

 

Plantcatching

Vos végétaux aussi ont droit à une seconde vie grâce au "Plantcatching". Si vous avez des bulbes, graines ou plantes ou des matériaux de jardinage à donner, ou que vous êtes à la recherche de quoi fleurir votre terrasse ou votre jardin, ce site est pour vous. On rentre simplement son code postal ou sa ville et on peut découvrir tout ce qu’il y a de vert à récupérer dans les environs.