Qui était Sharon Tate, du dernier film de Tarantino ?

-
2 images
- - © AFP

Le dernier Tarantino met en scène de manière extrêmement violente ce fait divers de la fin des années soixante.

Mais qui était-elle et qu’elle est sa véritable histoire ?

Sharon Tate, l’épouse de Polanski

Sharon est l’aînée de la famille, elle est née en 1943 au Texas d’un père officier qui voyageait beaucoup pour son travail et, à 16 ans, Sharon avait déjà vécu dans six villes différentes (aux USA et en Europe). Une jeune fille timide mais qui rêve de show-business et décroche son premier contrat en faisant de l’auto-stop.

Elle joue alors dans divers films à Hollywood et en France jusqu’à être prise sur le tournage du Bal des Vampires dont Roman Polanski était le réalisateur et qui rêvait d’une autre actrice pour le premier rôle féminin.

Un an après leur rencontre, ils se marient à Londres dans une ambiance psychédélique tant par les costumes des invités que par la musique jouée. Ils ne resteront pas à Londres et iront vivre à Los Angeles pour être proches des studios que Roman Polanski fréquente très souvent pour ses films.

Sharon tombe enceinte la même année, ils cherchent alors une maison plus grande et c’est au 10050 Cielo Drive de Benedict Canyon, qu’ils trouvent la belle résidence de style normand, avec piscine et dépendances pour les invités et le gardien. Ils y emménagent et la surnomment la "maison de l’amour".

La secte de Charles Manson

Charles Milles Manson, de son nom complet, est né en 1934 à Cincinnati dans l’Ohio. Comme de nombreux criminels, il a eu une enfance chaotique avec une mère alcoolique, prostituée et qui ira en prison et un père qu’il n’a jamais connu. Toute son adolescence se passe entre les centres de redressements et une "liberté" en école spécialisée.

Il se marie mais sa femme le quitte avec leur enfant lors d’une de ses nombreuses incarcérations.

A 32 ans, il fonde une communauté qu’il appellera la "Famille Manson". Des psychiatres l’avaient diagnostiqué comme gravement antisocial et d'"une grande sensibilité blessée par une absence d’amour et d’affection". Il essaie de reconstruire une famille qu’il n’a jamais eue.

La secte dont il est le gourou se base sur une prophétie qu’il invente en mélangeant un peu de la Bible et des textes de l’Album Blanc des Beatles. Selon lui, les Noirs vont finir par dominer le monde et verront en lui, Charles Manson, un nouveau Christ. Pour précipiter la prophétie, il demande à ses disciples d’assassiner quelques personnes dans les beaux quartiers afin d’en accuser les Noirs.

Le meurtre et les coupables

Le 9 août 1969, Charles Watson, Patricia Krenwinkel et Susan Atkins, disciples de Charles Manson, pénètrent dans la maison de l’amour. Le but est de venger leur gourou dont le disque a été rejeté par l’ancien locataire de la maison, le producteur de disques Terry Melcher.

Organisés, ils sectionnent les câbles de téléphone de la villa, où Sharon, enceinte de 8 mois, se trouve seule avec 3 amis, Roman Polanski étant sur la préparation d’un tournage à Londres. Le gardien de la villa, William Garretson est avec un ami (Steve Parent) dans son pavillon.

Steve quitte la propriété au volant de sa voiture et se fait abattre. Tous les occupants de la maison sont tués et poignardés. Seul le gardien, qui n’entend rien car il écoute de la musique, en réchappera. Deux corps seront retrouvés dans le jardin, les deux autres dans la maison.

Les meurtriers seront jugés et condamnés à mort mais les sentences seront changées en emprisonnement à perpétuité. Charles Manson a été également condamné à mort pour son implication dans les meurtres bien qu’il n’ait porté aucun coup réel. Il décède dans sa cellule à 84 ans.