Pour dénoncer toute forme de sexisme, Jayna Zweiman lance les "pussy hats"

Pour dénoncer toute forme de sexisme, Jayna Zweiman lance les "pussy hats"
Pour dénoncer toute forme de sexisme, Jayna Zweiman lance les "pussy hats" - © Tous droits réservés

Aux États-Unis, des milliers de militants coiffés d'un bonnet rose ont manifesté contre les discriminations faites aux femmes. Brut a rencontré Jayna Zweiman, la conceptrice de ces "pussy hats".

 

"Aujourd'hui, nous devons être un mouvement uni pour le droit des femmes", clame une militante munie d'un "pussy hat". Ces bonnets roses ornés de petites oreilles de chat ont été conçus par Jayna Zweiman.
Victime d'un accident, l'Américaine n'a pu se rendre à la première "Women's March" mais elle a trouvé un moyen de militer à sa façon contre le sexisme: tricoter des bonnets. Faciles à se procurer, ils forment une "vague rose" qui symbolise dorénavant la lutte contre les inégalités femmes/hommes. "On peut marcher dans la rue, reconnaître le bonnet et savoir que cette personne soutient le droit des femmes", explique Jayna Zweiman.

 

Un mouvement qui a pris de l'ampleur

De cette initiative est né le Pussy Hat Project, un collectif chargé de concevoir ces bonnets afin de les distribuer massivement. N'importe qui, s'il est muni de laine et d'une aiguille, peut participer à leur conception. Les adhérents peuvent également joindre au bonnet un message "important pour eux dans la défense des droits des femmes".
"Je pense qu'être ensemble, dans un collectif, et raviver notre enthousiasme et notre engagement pour l'égalité (…) aide à préparer le terrain pour l'année à venir", déclare Jayna Zweiman.