Poules urbaines : mode d'emploi

Poules urbaines : mode d'emploi
Poules urbaines : mode d'emploi - © © iStock / Ekaterina Vitchenko

Des œufs frais tous les jours, vous en rêvez ? C’est parfaitement possible à moindre coût et sans connaissances particulières, même en ville. En plus, les poules sont sociables et attachantes ! Voici le mode d’emploi tout simple du poulailler urbain.

Nul besoin d’un grand jardin…

Pour avoir deux ou trois poules chez soi, un tout petit bout de jardin de ville suffit amplement : 4 à 8 m² c’est parfaitement adéquat pour deux poules (il en faut au moins deux : les poules sont des animaux grégaires qui souffrent de la solitude).

En ce qui concerne le poulailler, quelques règles importantes sont à respecter : il doit être soulevé du sol pour éviter l’humidité, placé à l'ombre et à l’abri du vent, et avant tout, sécurisé, car les renards ne manqueront pas de vous rendre visite ! Il faut prévoir un espace perchoir/pondoir intérieur, et à moins d'avoir prévu de laisser vos poules en liberté dans votre jardin la journée, ajoutez un espace extérieur grillagé. On trouve des poulaillers en kit très fonctionnels et bon marché dans les grandes animaleries et magasins de bricolage. Si vous souhaitez quelque chose de plus " design ", l'Ucclois Bernard De Jonghe de Kot Kot in the City, peut également vous dessiner un beau poulailler sur mesure, parfaitement adapté pour un mini jardin urbain.

 

...et nul besoin d’un coq !

Contrairement à la légende urbaine, les poules peuvent très bien pondre sans la présence d’un coq : d’ailleurs les coqs sont interdits en milieu citadin, car trop bruyants et matinaux ! Pour le choix de la race des poules, la meilleure pondeuse reste la poule rousse classique : dociles et sociables, elles sont parfaites pour les débutants. Si toutefois vous préférez des belles poules d’ornement, sachez que leur rendement en œufs sera moins important. Quel que soit votre choix, lorsque vous allez choisir vos poules, regardez-les attentivement et évitez celles qui se tiennent à l’écart du groupe et celles qui ont les yeux fermés ou qui toussent ou éternuent. Une poule en bonne santé peut vivre jusqu'à dix ans.

 

La poule urbaine au quotidien

Les poules ne demandent pas énormément d’entretien mais elles apprécient la routine, donc essayez d’en établir une rapidement. Il faudra les sortir le matin, les nourrir et changer leur eau, ensuite le soir, bien veiller à les enfermer dans le poulailler et surtout, passer un petit peu de temps avec elles, car elles apprécient la compagnie ! Pour le nettoyage, il sera plus facile d'enlever rapidement les excréments tous les deux ou trois jours, et de prévoir un gros nettoyage en profondeur à peu près une fois par mois. Nourrissez-les de graines prévues à cet effet (en animalerie), mais aussi de restes de cuisine d’origine végétale (évitez les épluchures de pomme de terre, peaux d’oignons, pelures d’agrumes et de bananes). Le volume de vos déchets n'en sera que spectaculairement réduit.

En ce qui concerne votre jardin, les poules s'occuperont des limaces, escargots et autres bêtes embêtantes, certes, mais une poule reste une poule et vous ne pourrez pas les empêcher de gratter, picorer et faire des bains de poussières dans vos plantations ! Si le jardin c'est votre fierté, prévoyez plutôt un espace grillagé pour vos bêtes, histoire d'épargner vos fleurs chéries...

 

Et aussi