Michelle Obama: retour sur la carrière engagée de la première "Black First Lady"

Alors que son autobiographie "Devenir" est publiée ce mardi 13 novembre, retour sur le parcours engagé de Michelle Obama, la première "First Lady" afro-américaine de l’Histoire des États-Unis.

 

C’est l’histoire d’une jeune fille des quartiers populaires, devenue avocate, puis Première dame. Michelle Obama, née Robinson, grandit à Chicago dans une famille modeste qui, dès son plus jeune âge, lui apprend à faire entendre sa voix. "J’ai été bénie par l’amour d’un père et d’une mère qui m’ont offert des cadeaux qui n’avaient pas de prix", confiait-elle en 2017. "Et pour cela, je leur dois tellement." Cette éducation la mène en effet à entreprendre des études de droit à la prestigieuse université de Harvard, d’où elle sort diplômée en 1988, avant d’intégrer le cabinet d’avocats Sidley Austin. Promue associée, elle se voit confier un stagiaire qu’elle épouse quelques années plus tard: Barack Obama.

 

Une carrière engagée

Très tôt, Michelle Obama s’engage dans plusieurs causes. Dans les années 1990, elle travaille notamment pour plusieurs associations qui encouragent les jeunes à faire du bénévolat. Lorsque son mari est élu 44ème Président des États-Unis, en 2008, elle devient la première Première dame afro-américaine. L’une de ses premières initiatives: installer un potager dans les jardins de la Maison Blanche pour inciter les Américains à mieux manger. Durant les deux mandats présidentiels de son mari, elle s’engage pour de nombreuses causes comme la lutte contre l’obésité, le soutien aux vétérans et à leurs familles, les droits des personnes LGBT ou encore l’éducation des jeunes filles dans le monde. En 2016, elle fait campagne pour Hillary Clinton et critique ouvertement Donald Trump. Aujourd’hui, Michelle Obama poursuit ses combats, racontés dans ses mémoires, "Devenir", publiés aux éditions Fayard en France.