Les maisons individuelles toujours prisées par les Américains

Les maisons individuelles toujours prisées par les Américains (étude)
Les maisons individuelles toujours prisées par les Américains (étude) - © Xacto - Getty Images

Blanc et âgé de 47 ans. Tel est le profil type de l'acheteur d'un logement immobilier aux Etats-Unis, selon une étude annuelle, qui fait aussi apparaître deux tendances: l'achat avec son colocataire et l'achat d'une maison pour accueillir la famille multigénérationnelle.

En 2019, les Américains ont continué d'acheter en grande majorité des maisons individuelles (83%), d'une surface moyenne de 170 m2 à l'issue de 10 semaines de recherches et la visite de 9 biens en moyenne, selon une enquête de l'Association nationale des agents immobiliers (NAR).

Une majorité écrasante d'acheteurs blancs

Au total, 84% des acheteurs étaient blancs contre 4% d'Afro-Américains et 7% d'Hispaniques. Dans le centre du pays, les Blancs représentaient même 91% contre 3% d'Afro-Américains et 3% d'Hispaniques. "Il est impossible d'édulcorer la situation", a reconnu Jessica Lautz, économiste chez la NAR.

Si leur proportion avait un peu augmenté avant la grande récession, les Hispano-Américains et les Afro-Américains ont toujours été minoritaires.

"Historiquement, il y a de nombreuses raisons expliquant le faible taux de propriétaires des Afro-Américains et des Hispano-Américains: ils sont moins enclins à demander un prêt, se voient plus souvent refuser un prêt et sont moins susceptibles d'obtenir une aide familiale", résume-t-elle. Or un tiers des acheteurs 2019 ont bénéficié d'une aide familiale.

Le poids des dettes contractées pendant les études

Les primo-accédants à la propriété représentent 33% de tous les acheteurs et leur âge médian s'élève à 33 ans, soit l'âge le plus élevé jamais enregistré.

Les primo-accédants sont de plus en plus âgés parce qu'ils traînent bien souvent des dettes contractées pendant leurs études.

"Le montant de la dette avec laquelle les acheteurs entrent sur le marché est stupéfiant: 30.000 dollars, un montant non négligeable", a expliqué Jessica Lautz. Les primo-accédants se heurtent en outre à l'absence de biens de petites tailles disponibles.

Un besoin crucial de nouvelles constructions

"Nous avons un besoin crucial de nouvelles constructions pour les acheteurs qui entrent sur le marché", a souligné l'économiste.

Les auteurs du rapport notent par ailleurs que 12% des acheteurs choisissent "une maison multigénérationnelle pour prendre soin de leurs parents vieillissants, parce que leurs enfants de 18 ans reviennent à la maison et pour faire des économies".

Enfin, parmi les nouvelles tendances, il y a un nombre croissant de personnes qui acquièrent un logement avec leur colocataire: 4% cette année contre 2% l'an passé. Ce qui n'est pas sans poser des questions sur les implications légales d'une telle décision.