Les conseils d'une food stylist pour des photos de burrata de compet' !

Emilie Franzo est photographe et auteure culinaire depuis six ans. On la connaît sous le nom de "Plus une miette dans l'assiette". 160.000 gourmands la suivent sur Instagram. Au quotidien, elle travaille en tant que photographe et community manager. Sans oublier son blog, qu'elle soigne aux petits oignons. Elle nous livre ses meilleurs conseils pour que notre burrata soit la reine des réseaux cet été.

Comment réussir sa photo de burrata (ou pizza/burger/tiramisu) comme un pro cet été ?

Tout d'abord, cela paraît évident mais il faut bien choisir la burrata ! Bien dodue et moelleuse. Donc soit on choisit un bon resto, soit on fait sa recette à la maison mais on met de beaux produits. Et si on l'accompagne de tomates, on n'hésite pas à la placer en haut de la petite pyramide pour le côté volumineux. 

Comment bien immortaliser l'ouverture au couteau de la burrata ?

Lorsqu'on est au restaurant, attention ! Il ne faut pas rater l'ouverture. On ouvre bien au milieu et on soigne son cadrage parce qu'une fois ouvert, ça va aller très vite. Soit on prend la mozza ou la burrata en top shot, c'est-à-dire d'en haut à la verticale pour bien voir le crémeux couler, soit on la prend de face ou de trois quarts, pour qu'elle s'ouvre vers nous. Comme ça, ça fait généreux et ça donne envie. 

Est-ce que l'angle de trois quarts pour la prise de photo fonctionne à tous les coups ?

Non. En fonction du plat que l'on prend en photo, il faut se demander ce qui le mettra le plus en valeur. Pour une pizza, on peut choisir la prise d'en haut parce que ça n'a pas de volume. Un hamburger, c'est l'inverse : c'est plus joli de trois quarts parce qu'il a du volume. Il faut toujours penser au volume. Plus c'est plat, mieux il vaut prendre d'en haut. 

Comment bien choisir la vaisselle pour sa photo ?

Moi, je suis très céramique. J'aime les tons de vaisselle assez unis : du blanc, du crème, du beige pour mettre en valeur ce qu'il y a dans le plat. J'essaie que ça soit neutre mais qu'il y ait une texture pour valoriser et mettre en avant ce qu'il y a dans l 'assiette.

S'il y a des motifs, on essaie de ne pas mettre de choses trop colorées. Si on fait une salade de toutes les couleurs dans une assiette de toutes les couleurs aussi, on ne comprend plus grand-chose...