Les bons plans de la rédac : le Turpitour à Bruxelles

Turpitour, pour découvrir les turpitudes de notre capitale
5 images
Turpitour, pour découvrir les turpitudes de notre capitale - © Chloé Rosier

Tendance est allé ce weekend tester pour vous une super activité à faire à Bruxelles, qu'on soit touristes ou non, enfant ou grand, qu'on parle brusseleir ou pas !

Le Turpitour, c'est un tour en bus qui nous fait découvrir la capitale au travers de ses travers (vous repérez le jeu de mots?). Il est né dans l'imagination de Jean-Michel Briou lors d'un voyage à Washington (il y a belle lurette) où il a fait un tour des scandales politiques de la ville. Plus récemment, il est allé se terrer dans le sud de la France et décide de faire le tour en petit-train (tout le monde a ses défauts) qui faisait l'apologie des réalisations du maire de la ville ("voyez ce beau parterre de fleurs commandé par notre maire", "admirez cette façade rénovée par notre cher maire").

Il n'en a pas fallu plus pour qu'il se dise que Bruxelles regorgeait de petites entourloupes, d'histoires abracadabrantes ou de micmacs dont les premiers rôles sont joués par des pignoufs, des olibrius ou pire, des ripoux et qu'elles valaient la peine d'être partagées avec vous (et nous).

Quel meilleur moyen de montrer notre amour pour Bruxelles qu'en se moquant gentiment de tout ce qui va mal?

Rendez-vous au café La Porteuse d'Eau à Saint-Gilles, une institution bruxelloise en soit. Une terrasse en attendant le bus et des lunettes de soleil sur le nez, on se croirait en vacances dans sa propre ville.

 

Le bus arrive et déjà on est dans l'ambiance : un petit autocar scolaire (25 places) avec des autocollants "Turpitour" collés à la va-vite. Un truc à la belge quoi!

On démarre et on se laisse guider dans les parties de Bruxelles que les bus rouges touristiques ne visitent pas : on descend vers Forest et Uccle

Les blagues et anecdotes rocambolesques se succèdent et on en apprend sur sa ville, sur les ruelles qu'on foule depuis des (dizaines) d'années et même sur son ancien collège (CSPU rpz)! 

On chante et on rit. 

Petit arrêt à La Cambre (on a honte de le dire mais on n'y était jamais passé) où on chante (et on dérange les petits oiseaux encore endormis) puis on part visiter les quartiers plus centraux pour continuer à facepalmer sur les absurdités qui nous entourent.

On essaie de ne pas vous spoiler et de ne vous donner aucune anecdote du parcours car elles valent toutes la peine (et la surprise). Important à souligner : vous n'avez pas besoin d'être au fait de tous les scandales belges ni d'être un expert en politique pour suivre le tour !

On a même appris un mot belge qu'on ne connaissait pas (mais c'est tout personnel) : stoefer !

 

Plus d'infos :  

 

ATTENTION SPOILERS DANS LA VIDEO