Les 5 bonnes nouvelles de la semaine pour rester dans un bon mood

Comme chaque vendredi, la rédaction de RTBF Tendance vous fournit votre dose hebdomadaire de bonnes nouvelles pour terminer la semaine sur une note positive.

L’actualité n’est pas toujours très positive, on en convient. Cependant, il y a eu aussi quelques bonnes nouvelles ! En voici 5 aperçues cette semaine pour vous remonter le moral :

1. La Chine a retiré le pangolin de la pharmacopée traditionnelle

4 images
© Getty Images

C’est officiel : la liste des produits de la pharmacopée traditionnelle chinoise n’inclut plus le pangolin ! C’est ce qu’a annoncé la Chine mardi dans les médias officiels et c’est une excellente nouvelle pour cet animal menacé d’extinction. Le pangolin est en effet pourchassé partout dans le monde par les braconniers et les trafiquants pour ses écailles, qui se revendent très cher sur le marché noir pour ses "vertus thérapeutiques". Dans le même temps, les pilules fabriquées à partir d’excréments de chauves-souris ont également été retirées de la pharmacopée traditionnelle chinoise.

Le rôle présupposé du pangolin dans la transmission du nouveau coronavirus de la chauve-souris à l’espèce humaine a plus que probablement influencé cette décision… Et c’est tant mieux.

2. Le gouverneur du Kentucky promet l’assurance maladie à 100% des habitants noirs

 

Suite au mouvement général contre le racisme qui se déroule dans un climat de pandémie, le gouverneur du Kentucky a promis une assurance maladie pour tous les habitants noirs de l’Etat. Une promesse qui a suscité la surprise générale mais qui illustre bien la nouvelle prise de conscience et la quête d’idées nouvelles que mettent en place certains responsables publics américains pour tenter d’enrayer les inégalités qui persistent dans tous les domaines.

"Les inégalités du système de santé ont été mises à nu par cette épidémie de Covid-19, les conséquences des inégalités de santé sont claires, c’est la mort ", a déclaré Andy Beshear, le gouverneur de ce petit État pauvre, rural et montagneux. "Nous n’aurions pas dû attendre cette pandémie, ou ces manifestations, pour nous engager à y mettre fin", a-t-il ajouté, avant de déclarer : "La santé est un droit humain fondamental. Nous allons donc lancer une initiative pour couvrir 100% des individus des communautés noires et afro-américaines" (voir vidéo ci-dessus).

3. Les agriculteurs belges seront obligés d’attendre encore un plus avant de tailler les haies et les arbres

4 images
© Getty

Normalement, les agriculteurs wallons ne peuvent tailler ni leurs haies, ni leurs arbres entre le 15 avril et le 30 juin. Mais cette période a été rallongée par le gouvernement Wallon et s’étend désormais du 1er avril au 31 juillet. En quoi est-ce une bonne nouvelle ? En fait, cette décision fait suite à une recommandation de la Commission européenne qui a pour but de favoriser efficacement la reproduction et la nidification des oiseaux nichant dans les haies qui bordent les champs agricoles. Les petits oiseaux ne seront donc plus importunés et pourront dorénavant nicher en toute sécurité, sans pression. C’est encore un joli pas pour la sauvegarde et la protection de notre biodiversité qui vient d’être franchi.

A noter qu’en Région bruxelloise, toute coupe et élagage à l’aide d’engins motorisés est interdite par la législation du 1er avril au 15 août et ce, partout (donc pas uniquement en bordure de champs) !

4. Dans une petite ville du Costa Rica, les pollinisateurs et les végétaux sont devenus des citoyens

4 images
© Getty Images

Dans la petite ville de Curridabat au Costa Rica, les insectes pollinisateurs, les arbres et les plantes indigènes sont désormais considérés comme des "citoyens". Cela signifie qu’ils ont dorénavant un statut juridique qui leur permet d’être défendus devant des institutions judiciaires. Cette décision d’octroyer la citoyenneté aux pollinisateurs et aux végétaux s’inscrit dans une politique audacieuse de protection de l’environnement menée par le Costa Rica depuis plusieurs décennies.

"Le Costa Rica, petit pays de 5 millions d’habitants à la jonction de l’Amérique du Nord et du Sud, ne couvre que 0,03% du territoire mondial ; et pourtant, ses 51.100 kilomètres carrés abritent plus de 6% de la biodiversité connue de notre planète […] un quart du pays est aujourd’hui devenu un "espace naturel protégé" et la forêt recouvre désormais 52% du territoire national, contre seulement 20% dans les années 1980" explique le journaliste Augustin Langlade dans un article détaillé publié sur "La relève et la Peste". Et de rajouter : "Alors que son énergie est déjà issue à 99% de sources renouvelables, le Costa Rica ambitionne d’atteindre la neutralité carbone en 2050, et il met tout en œuvre pour y parvenir."

Ça a l’air plutôt bien parti !

5. Pour la première fois depuis 130 ans, les scientifiques ont identifié un lézard de Modigliani

 

Découvert pour la première fois par l’explorateur italien Elio Modigliani en 1933 en Indonésie, ce lézard à l’aspect bizarre avait été enregistré à l’époque comme une nouvelle espèce : le Harpesaurus modiglianii. Sauf que depuis, on ne l’avait plus jamais revu… Jusqu’à récemment dans le nord de Sumatra, où le biologiste Chairunas Adha Putra est tombé sur l’un d’eux lors d’un reportage sur les oiseaux.

Après analyse des photos prises et comparaison avec les notes et les schémas d’Elio Modigliani sur ce drôle de lézard à corne vert vif qui peut changer de couleur comme un caméléon, c’est officiel, on l’a enfin redécouvert et identifié après 129 ans de recherche ! "C’est la seule espèce de lézard à cornes trouvées dans le nord de Sumatra", a déclaré Amarasinghe à Science News.