Le Pentagone va lancer une task force pour enquêter sur les OVNIS

Le Pentagon va lancer une task force pour enquêter sur les OVNIS
Le Pentagon va lancer une task force pour enquêter sur les OVNIS - © Ray Massey - Getty Images

Le Pentagone est en train de former un nouveau groupe de travail pour enquêter sur les OVNIS qui ont été observés par des avions militaires américains, selon deux responsables de la défense.

Ce groupe de travail sera présenté très prochainement et devrait être superviser par le secrétaire adjoint à la Défense David Norquist, selon CNN. Ce n'est bien sur pas la première fois que les Etats-Unis s'intéresse au phénomène de Objets Volants Non Identifiés mais, jusqu'à présent, tout les avis étaient envoyés à l’US Navy, la plupart des rencontres impliquant les avions.

Ces objets volants non identifiés qui ont survolé des bases militaires américaines inquiètent depuis longtemps les membres du Congrès et les responsables du Pentagone. Ne pas comprendre d'où ils viennent pose un très clair risque pour la sécurité. Si l'on n'en connait pas encore l'origine, les soupçons se portent plus sur des drones terrestres cherchant à recueillir des renseignements plutôt que des extraterrestres.


►►► Lire aussi : OVNIS, existent-ils vraiment ?


En avril, le Pentagon avait publié trois courtes vidéos montrant des avions américains rencontrant ces phénomènes non expliqués. La commission du renseignement du Sénat avait alors voté en juin pour que le Pentagone et la communauté du renseignement fournissent une analyse publique des rencontres. Sen Marco Rubio, Sénateur de Floride et président de ce comité, avait déclaré en juin :

"Franchement, si c’est quelque chose d’extérieur à cette planète, ce serait mieux qu’une sorte de saut technologique de la part des Chinois ou des Russes ou d’un autre adversaire".

Ce n’est pas la première fois que le Pentagon travaillera sur le sujet des OVNIS puisqu’un programme classifié avait été lancé en 2007 à la demande de Harry Reid, ancien sénateur du Nevada. Ce programme avait été fermé en 2012 car le Pentagon avait estimé qu’il y avait des priorités plus élevées qui nécessitaient un financement. L’ancien responsable du programme, Luis Elizondo, a déclaré à CNN en 2017 qu’il pensait personnellement "qu’il existe des preuves très convaincantes que nous ne sommes peut-être pas seuls".