Le mystère du building de 72 étages qui s’est mis à trembler tout seul en Chine

Le SEG Plaza, le 104e plus haut gratte-ciel de Chine a été évacuée après que le bâtiment a commencé à trembler, semant la panique dans le centre-ville de Shenzhen.

Après le pont qui perd ses plaques de verre et met en danger la vie d’un touriste qui risquait de tomber de 100 mètres de haut, c’est au tour d’un immeuble de faire trembler les habitants.

D’une hauteur de près de 300 mètres, l’immeuble de 72 étages s’est mis à trembler vers 13h00 sans aucune raison apparente puisqu’il n’y avait pas de tremblement de terre. L’évacuation s’est faite immédiatement de toutes les personnes à l’intérieur. Les spectateurs extérieurs étaient tout aussi terrifiés que l’immeuble ne s’effondre sur lui-même mais certains ont malgré tout pris le temps d’immortaliser ce moment.

 

La tour date de 2000 et abrite des bureaux ainsi qu’un important marché de l’électronique. Selon un message publié sur la plateforme Weibo (équivalent de Twitter en Chine) relayé par France24, les responsables de la gestion des urgences enquêtent sur ce qui aurait bien pu provoquer un tel tremblement de tout l’immeuble : "Après avoir vérifié et analysé les données de diverses stations de surveillance des tremblements de terre dans la ville, il n’y a pas eu de tremblement de terre à Shenzhen aujourd’hui."

Le building a depuis arrêté d’osciller et un autre communiqué sur la même plateforme que tout le monde avait été évacué en toute sécurité et qu’aucun autre mouvement du bâtiment n’avait été détecté. De plus, selon eux, "les experts n’ont trouvé aucune anomalie de sécurité dans la structure principale et l’environnement environnant du bâtiment".

Il est déjà arrivé que des buildings s’effondrent en Chine. En mai 2020 par exemple, dans la ville de Quanzhou, un hôtel utilisé comme installation de quarantaine pour le coronavirus s’est effondré, faisant 29 morts.