La voix d'une momie égyptienne de 3000 ans entendue pour la première fois depuis des millénaires

Depuis que le monsieur est décédé en fait… On vous rassure tout de suite, ce n’est pas le hurlement strident d’un mort-vivant qui veut vous dévorer.

Maintenant que les choses sont claires et qu’on ne vous annonce pas un début de fin du monde, parlons de cette momie.

Nesyamun était un prêtre vivant sous le règne tumultueux du pharaon Ramsès XI entre 1099 et 1069 avant notre ère (il y a donc plus de 3000 ans), il travaillait au temple de Karnak à Thèbes (Louxor aujourd’hui). Sa voix aurait été un élément clé de ses fonctions puisqu’il devait savoir chanter, parler (heureusement) et psalmodier (chants religieux).

Son dernier souhait, gravé sur son sarcophage, était que sa voix soit entendue dans l’au-delà. Suite au travail révolutionnaire de chercheurs à travers le Royaume-Uni, son souhait a été exaucé.

On vous laisse écouter sa voix mélodieuse dans la vidéo suivante :

Des universitaires de la Royal Holloway (Université de Londres), de l’Université de York et du Leeds Museum ont travaillé ensemble pour recréer la voix de Nesyamun via l’impression 3D et ont publié leurs résultats dans la revue Scientific Reports. Un scan de la momie a été réalisé et a permit de reproduire les voies vocales de la momie. En utilisant un son de larynx artificiel, l’équipe a pu créer un son de voyelle synthétisé qui serait similaire au ton de la voix de Nesyamun.

Mais, comme l’explique dans The Guardian le professeur David Howard, chef du département de génie électronique à Royal Holloway et co-auteur de l’étude, "ce n’est pas le son de sa voix en tant que tel, car il ne parle pas réellement. Notre son de larynx est électronique et si ce son était produit par Nesyamun, il ferait passer l’air depuis les poumons à travers son larynx où ses cordes vocales vibreraient pour créer le même effet."

Cet exploit a été possible grâce à la bonne conservation de la momie. Les chercheurs pensent que Nesyamun est mort d’une réaction allergique à une piqûre d’insecte, ce qui expliquerait sa langue qui sort et aussi pourquoi il n’y a pas eu de dommages aux os autour de son cou.

Suite à leurs découvertes, l’équipe espère "créer une version de ce qu’il aurait dit au temple de Karnak". Nous pourrions suivre une ancienne cérémonie égyptienne avec la voix d’un réel prêtre. Plutôt badasse, non ?