La Terre vit désormais à crédit... et de plus en plus tôt

Il se produit de plus en plus tôt chaque année. En 2018, le jour du dépassement est arrivé en juillet. Mais, au fait, qu’est-ce-que c’est ? Explications. 

1,7. C’est le nombre de planète en plus qu’il faudrait afin de répondre aux besoins mondiaux actuels. Mais comme ce n’est pas possible, nous connaissons le troisième jour du dépassement. Autrement dit, l’humanité a consommé plus d’eau, de terres fertiles, d’arbres et de poissons que la Terre ne peut en produire en un an. 


Mais comment cela est-il possible ?

Pour le président de l’ONG Global Footprint, cela reviendrait à consommer plus d’argent qu’on en gagne. "Par exemple, nous émettons plus de CO2 que l’atmosphère peut en absorber. Nous coupons les arbres plus rapidement qu’ils repoussent."
Calculé chaque année par Global Footprint Network, le jour du dépassement arrive de plus en plus tôt car la consommation et le gaspillage actuels ne cessent d’augmenter. 

 

Quelles solutions ? 

Si le jour ne cesse d’arriver plus tôt, il est cependant possible de le faire reculer. En réduisant les trajets en voiture de moitié, le jour du dépassement réduirait de 12 jours. Il pourrait reculer de seize jours si la consommation de viande était réduite de 50 % au profit d’alternatives. Enfin, selon Global Footprint, remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables pourrait permettre de faire reculer le jour du dépassement de…3 mois. 
Toutefois, pour que nos mode de vie soient durables, le jour du dépassement devrait être le 31 décembre.