La France, reine de la promotion du tourisme durable

En France, des objectifs précis ont été établis et des circulaires envoyées dans le domaine du transport et du cheminement de touristes.
En France, des objectifs précis ont été établis et des circulaires envoyées dans le domaine du transport et du cheminement de touristes. - © Brzozowska - Getty Images/Vetta

Au classement The Economist appelé "Sustainable Tourism Index", qui recense les pays qui préservent le mieux leur capital social, culturel et environnemental, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni forment le trio de tête.

"Des 10 pays du classement, seules la France et l'Allemagne ont pris des mesures concertées pour agir au niveau national afin de développer des politiques sur le long terme, de s'assigner des objectifs et de mesurer les résultats", écrivent les chercheurs. 

En France, par exemple, des objectifs précis ont été établis et des circulaires envoyées dans le domaine du transport et du cheminement de touristes. L'Allemagne est admirée pour ses évaluations obligatoires de l'empreinte environnementale, qui visent à réduire les émissions de Co2 et la consommation d'énergie et d'eau. 

On estime que le tourisme contribue à hauteur de 5% aux émissions mondiales de CO2, un chiffre qui devrait augmenter dans les prochaines années, selon le rapport.

Les populations de touristes en augmentation ont par ailleurs engendré des dégradations de divers sites naturels et monuments historiques : l'île thaïlandaise de Koh Tachai et le Machu Picchu péruvien en sont des exemples. 

 

Et même dans les pays situés en tête de classement, les auteurs remarquent une mise en place fragmentée des pratiques durables. Les experts interviewés dans le cadre de cette étude expliquent que les politiques de tourisme durable sont insuffisamment harmonisées nationalement, localement et régionalement.

Mais là où les politiques nationales montrent leurs limites, les ONG et les groupes industriels ont la possibilité d'intervenir, comme le suggèrent les auteurs, à l'aide de projets d'accréditation, de stages et de campagnes de sensibilisation visant à promouvoir le tourisme durable et responsable. 

Pour attirer l'attention sur le besoin de projets responsables et éco-respectueux, l'ONU avait fait de l'année 2017 "L'Année internationale du développement. Du tourisme durable".

Pour leur classement, les analystes ont examiné des indicateurs que les politiques et les régulations, l'environnement, la dimension socio-culturelle, l'économie et le secteur touristique.

 

Le top 10 : 

  1. France 
  2. Allemagne
  3. Royaume-Uni
  4. États-Unis
  5. Japon 
  6. Inde
  7. Brésil
  8. Chine
  9. Indonésie
  10. Égypte