La clé du succès de l'audio ? Son côté immersif

La clé du succès de l'audio ? Son côté immersif.
La clé du succès de l'audio ? Son côté immersif. - © Westend61 - Getty Images/Westend61

Cela ne vous aura sans doute pas échappé : l'audio est le médium du moment. Il s'exporte dans le paysage médiatique sous des formes aussi diverses que les podcasts et les newsletters sonores. Une nouvelle étude s'intéresse à cet engouement pour l'audio, qui s'explique par la force immersive de ce format.

L'étude regroupe une enquête réalisée auprès de plus d'un millier d'adultes américains et une étude neuroscientifique sur notre perception des médias tels que l'audio, la télévision ou encore les réseaux sociaux. Les chercheurs se sont tout particulièrement intéressés à l'immersion sensorielle que suscitent ces formats, en mesurant la réponse cardiaque des participants face à différents supports d'information.

L'audio "connecte et engage" plus que les autres supports

Il s'avère que l'audio possède "l'indice d'immersivité" le plus élevé des médias inclus dans l'étude, avec un score de 57 sur 100. Les réseaux sociaux et la télévision affichent des notes plus basses (52), comme les plateformes de vidéo à la demande (54) et celles financées par la publicité (54).

Cette tendance se confirme lorsque l'on se penche sur les taux de confiance du public envers les supports d'information.

Les personnes interrogées se fient davantage à l'audio (69%) qu'à la télévision (64%) et au moteur de recherche Google (60%).

"Les résultats de notre étude montrent que les contenus audio et les personnalités qui leur sont associées connectent et engagent le public à un niveau beaucoup plus profond que les autres supports médiatiques", a déclaré Idil Cakim, premier vice-président du département Research and Insights chez Entercom.

Les géants de la tech dans la course aux podcasts

Ces caractéristiques de l'audio expliquent pourquoi tant de géants de la Silicon Valley se sont lancés dans l'acquisition de plateformes indépendantes de podcasts ces dernières années.

Amazon a récemment signé un accord pour s'offrir l'éditeur Wondery, que les audiophiles connaissent surtout pour "Dirty John", "Dr. Death" et "Death of a Starlet". Un rachat dont le montant est tenu secret bien que plusieurs sources indiquent qu'il pourrait dépasser les 300 millions de dollars.

Le géant américain de la radio en ligne SiriusXM a acquis en juillet dernier la plateforme Stitcher tandis que Spotify a jeté son dévolu sur le studio de production The Ringer.

Si les prochains mois révéleront si ces investissements en pagaille s'avéreront payants, ils révèlent une véritable montée en puissance du marché du podcast. Aux Etats-Unis, où plus d'un tiers de la population en écoute au moins un par mois, ses revenus publicitaires devraient même franchir le cap symbolique du milliard de dollars en 2021, selon le cabinet d'études eMarketer.