Instagram veut faire la guerre au cyber-harcèlement

La filiale de Facebook travaille sur un filtre anti-harcèlement pour modérer les commentaires agressifs, violents ou dégradants sur les photos postées par les utilisateurs.

Certains termes, ainsi que certains emojis "négatifs", seront ainsi interdits de publication. Ceux qui le souhaitent pourront par ailleurs purement et simplement bloquer la mise en ligne de commentaires sous leurs photos. 

La mesure vise à offrir une liberté d'expression et une sécurité aux quelques 500 millions d'utilisateurs mensuels d'Instagram.

Les comptes ayant un très grand nombre d'abonnés et de facto, de commentaires, peuvent déjà se servir de ce nouvel outil afin de modérer leur page. À l'issue de cette phase de test, tous les utilisateurs auront accès à ce système visant à lutter contre le harcèlement en ligne.