Etre accro au bronzage signifie-t-il qu'on est accro à l'alcool ?

Etre accro au bronzage signifie-t-il qu'on est accro à l'alcool ?
Etre accro au bronzage signifie-t-il qu'on est accro à l'alcool ? - © PeopleImages - Getty Images/iStockphoto

Selon la science, les personnes dépendantes au bronzage ont de fortes chances d'être également dépendantes à l'alcool et au sport. Ces propos peuvent sembler saugrenus mais c'est ce que le Yale Cancer Center vient de publier.

Les chercheurs de ce centre ont étudié 500 individus dépendants au bronzage et ont constaté qu'ils présentaient de fortes tendances à la dépendance à l'alcool et au sport. Les probabilités qu'une personne dépendante au bronzage devienne alcoolique seraient 6 fois plus grandes qu'une personne qui ne tient pas particulièrement à bronzer, et celles de devenir accro au sport seraient multipliées par 5.

La Dr Brenda Cartmel, un des chercheurs du centre, explique que toute dépendance nous rend plus enclin à en développer une autre et donc à devenir alcoolique. Par ailleurs, les études des chercheurs du Yale Cancer Center révèlent un lien entre le désir de se donner meilleure allure et la dépendance au bronzage, ce qui amène le sujet à devenir accro au sport.

Il existerait également un rapport entre les saisons et la dépendance au bronzage en salon. En effet, les personnes souffrant de dépression saisonnière deviendraient accro à la mélanine et à l'endorphine que produisent les rayons ultraviolets.

Ces recherches permettront certainement de découvrir d'autres moyens de régler ces troubles tout en contournant la dépendance au bronzage.