Disney, le nouveau roi d'Hollywood

Disney, le nouveau roi d'Hollywood
2 images
Disney, le nouveau roi d'Hollywood - © Tous droits réservés

"Star Wars", "Avengers", "Pirates des Caraïbes", "La Reine des neiges"... impossible d'échapper au phénomène Disney. Cinquante ans après la mort de son fondateur Walt Disney, le studio brasse des milliards de dollars grâce à une stratégie au grand écran sans faille.

Le studio est en passe de réaliser sa meilleure année au box-office mondial. Grâce aux sorties de "Captain America : Civil War", "Zootopie", "Le Livre de la jungle" et "Le Monde de Dory", Disney approche des 6md$ de recettes. Et c'est sans compter sur son nouveau film d'animation "Vaiana, la légende du bout du monde", qui vient de sortir aux Etats-Unis, et "Star Wars : Rogue One", prévu pour décembre. Le studio serait en passe de briser le record d'Universal, établi en 2015 à 6,9md$.

Pixar à la rescousse 

Disney n'est pas arrivé à une telle prouesse par hasard. A la fin des années 90, ses productions, composées alors de ses classiques d'animation et de quelques comédies familiales, ne font plus autant recettes. L'entrée dans le XXIe siècle est plombée par une baisse du marché de la vidéo et l'arrivée du téléchargement et du streaming. Mais le studio flaire le bon filon. Partenaire de Pixar depuis les années 90, Disney rachète en 2006 le studio derrière "Toy Story". "Le Monde de Némo", "Cars", "Ratatouille", "Là-Haut" ou "Vice-Versa" comptent désormais parmi les plus gros succès du cinéma.

Trois ans plus tard, Disney met la main sur les super-héros Marvel qui cartonnent déjà au box-office avec Iron Man, Thor et Captain America, dont les droits sont rachetés à Paramount. Le studio aux grandes oreilles laisse toute la partie créativité à Marvel, mais garde pour lui le marché des produits dérivés et du merchandising. Jackpot, la planète entière se passionne pour ses personnages. Les deux premiers volets des "Avengers" et "Iron Man 3" se hissent même dans le top 10 du box-office mondial historique avec plus d'1md$ de recettes.

"Star Wars", son dernier gros coup

En 2012, Disney frappe très fort en rachetant Lucasfilm, société de production créée 20 ans plus tôt par George Lucas. L'enjeu est énorme puisque cette dernière possède deux des plus grandes sagas du cinéma, "Star Wars" et "Indiana Jones". Une nouvelle trilogie "Star Wars" est alors envisagée, avec la sortie trois ans plus tard d'un VIIe épisode, "Le Réveil de la force", rassemblant ancienne et nouvelle génération de Jedi. Pari gagné pour Disney, le film passe la barre des 2md$ au box-office et s'octroye la troisième place derrière "Avatar" et "Titanic". Deux autres suites sont d'ores et déjà programmées pour 2017 et 2019, avec, pour patienter entre deux, des épisodes spin-off.

Reste encore à Disney de relancer la machine "Indiana Jones". Un cinquième volet devrait voir le jour en 2019 avec aux manettes Steven Spielberg et Harrison Ford devant la caméra. Le film fera partie des 21 films prévus au grand écran au cours des trois prochaines années. En plus des Pixar, Marvel et Star wars, Disney amplifie sa stratégie de remettre au goût du jour ses grands classiques d'animation en version live. "La Belle et la Bête", "Mary Poppins Returns" et "Mulan" sont d'ores et déjà prévus entre 2017 et 2018.