Des parachutistes américains envahissent accidentellement une usine bulgare lors d’un exercice

Lors d’un exercice de mission qui se déroulait le mois passé, un groupe de parachutistes de la 173e brigade aéroportée américaine s’est trompé de bâtiment et a envahi une usine en Bulgarie.

La mission consistait en une simulation d’une invasion et la prise de contrôle d’un aéroport, selon CNN. Les soldats devaient donc sauter en parachute sur un aérodrome à Cheshnegirovo, en Bulgarie, avant de se déplacer pour entrer et "nettoyer" certains bâtiments et bunkers dans les environs. Seulement voilà, certains n’ont pas le meilleur sens de l’orientation (un comble) et sont entrés dans une usine locale d’huile d’olive.

La prise d’assaut a été filmée par les caméras de sécurité et on peut voir les soldats américains armés entrer dans l’usine. Les travailleurs qui occupaient le bâtiment ont été très étonnés alors que les soldats continuaient leur entraînement, pensant peut-être que des acteurs se trouvaient là pour donner plus de réalisme à l’exercice.

The Guardian explique également que les soldats ont interagi avec les pauvres travailleurs perdus pour leur dire de se rassembler à l’extérieur et de reculer afin de les laisser s’occuper du nettoyage du bâtiment, avant de finalement se rendre compte de leur erreur et de partir…


Détail qui a son importance, les armes des soldats n’étaient chargées qu’à blanc et aucune arme n’a été déchargée pendant ce petit intermède étonnant. Dans un communiqué, l’US Army Europe et Afrique a déclaré : "Nous nous excusons sincèrement auprès de l’entreprise et de ses employés. Nous apprenons toujours de ces exercices et étudions en profondeur la cause de cette erreur. Nous mettrons en place des procédures rigoureuses pour définir clairement nos lieux d’entraînement et prévenir ce type d’incident à l’avenir."

Malgré le fait que la Bulgarie abrite plusieurs bases américaines et a donc l’habitude de travailler avec l’US Army, le président bulgare n’était pas particulièrement ravi de cette erreur. De plus, selon Novinite, il a exigé une enquête complète sur l’impact des soldats sur les travailleurs, les noms des responsables impliqués dans la planification de l’exercice et une révision de l’organisation et des mesures de sécurité.