"Des lions et des hommes": les félins, rois d'une exposition à la Grotte Chauvet

L'exposition "Des lions et des hommes", organisée sur le site de la grotte Chauvet (Ardèche), explore la fascination de l'humanité pour les félins
L'exposition "Des lions et des hommes", organisée sur le site de la grotte Chauvet (Ardèche), explore la fascination de l'humanité pour les félins - © JEFF PACHOUD/AFP

De l'Asie à l'Égypte, de Babylone à l'Amérique, l'exposition "Des lions et des hommes", organisée sur le site de la Grotte Chauvet (Ardèche), explore la fascination de l'humanité pour les félins, à travers 180 œuvres exceptionnelles.

 

"Les grands félins ont toujours accompagné l'Histoire de l'Homme et se retrouvent au cœur des mythes et du sacré depuis des millénaires", explique Maria Gonzalez Menendez, commissaire de cette exposition inspirée par les très nombreuses représentations de lions des cavernes dans la Grotte Chauvet, qui recèle la moitié de celles connues dans tout l'art pariétal.

C'est la première exposition internationale temporaire organisée par la Grotte Chauvet 2, réplique de ce premier chef-d’œuvre de l'humanité. Le public pourra la découvrir jusqu'au 22 septembre.

Star de l'exposition, l'extraordinaire momie congelée d'un lionceau, vieille de 46.500 ans, découverte dans les glaces de Sibérie en 2015, est présentée pour la première fois en France.

Maintenu dans une vitrine spéciale à -24 degrés, ce bébé lion aux allures de peluche fatiguée est particulièrement bien conservé, avec tous ses poils, y compris ses moustaches, ses coussinets, sa musculature, ses organes internes...

On sait que le lionceau n'avait que quelques jours quand il est mort, prisonnier de sa tanière après un éboulement. A part un peu d'argile, son estomac était vide. Il n'avait même pas eu le temps de téter sa mère. Une analyse ADN de son "frère" (ou sœur), retrouvé à ses côtés, est en cours en Californie.

 

En 2017, deux autres lionceaux congelés ont été mis au jour en Sibérie dans le permafrost, qui dégèle en raison du réchauffement climatique.

"Ce sont les quatre seuls au monde. Notre rêve serait maintenant de découvrir un lion des cavernes adulte piégé dans les glaces", relève le Dr Albert Protopopov de l'Académie des sciences de Iakoutsk, qui a accompagné la momie de Sibérie jusqu'en Ardèche.

 

La plus ancienne "galerie d'art"

Près du lionceau baptisé Uyan, se trouve la reconstitution d'un lion des cavernes adulte, réalisée grâce à la découverte d'un crâne de ce colosse de 300 kilos. Plus grand que le lion moderne, le mâle n'avait pas de crinière.

L'exposition donne aussi à voir de nombreux objets sculptés et gravés, reliefs, amulettes, céramiques, bustes ou masques représentant des félins, dont certains jamais exposés en France, issus de prestigieuses collections nationales et internationales. S'y ajoutent huit animaux naturalisés.

"Ce qui relie l'homme et le félin, ce n'est pas l'animalité mais l'humanité", souligne la préhistorienne Valérie Moles, responsable de la médiation culturelle et scientifique de la grotte Chauvet.

"Un nouveau rapport à l'animal s'instaure à l'Aurignacien (il y a environ 40.000 ans). L'Homo Sapiens a alors une nouvelle métaphysique, matérialisée à travers les animaux représentés. Il se pare de leurs attributs, les sculpte, les dessine", ajoute-t-elle.

"Sept civilisations se retrouvent dans l'exposition au fil de 400 siècles de fascination", s'enthousiasme Mme Moles. Les visiteurs pourront ainsi admirer un relief de l'une des huit portes de la cité de Babylone (Irak actuel) datant du VIe siècle avant notre ère: la Porte d'Ishtar, déesse de la guerre symbolisée par un lion.

Le lion est l'animal le plus présent dans l'art du Proche-Orient.

 

A découvrir, aussi le relief d'un pharaon allaité par la déesse Sekhmet ou une gargouille égyptienne en forme de lion, une magnifique tête d'Héraclès surmontée d'une peau de lion taillée en marbre de Paros.

A leurs côtés, un masque zoomorphe de la culture Bamana (Mali) ou une plaque de jade de la dynastie Han (Chine) figurant un tigre, sans oublier des représentations de jaguar, animal déifié comme un ancêtre mythique, omniprésent dans l'Amérique précolombienne.

Découverte en décembre 1994, la Grotte Chauvet a été inscrite au patrimoine mondial par l'Unesco. Avec ses peintures datées de 36.000 ans (deux fois plus vieilles que celles de Lascaux), c'est la plus ancienne "galerie d'art" au monde.