Des chercheurs se rapprochent de nos ancêtres cellulaires

Les origines de la vie

Les premières traces de vie sur Terre datent d'au moins 3,5 milliards d'années. Pendant longtemps, la vie était limitée à des organismes simples, archées et bactéries qui, à la différence des eucaryotes, n'ont pas de noyau. Les eucaryotes sont des organismes complexes qui regroupent les règnes des animaux, des plantes et des champignons.

Un certain consensus scientifique fait remonter les eucaryotes à 1,8 milliard d'années mais leur origine n'en reste pas moins énigmatique.

Une des pistes avancées serait qu'ils soient issus d'une lignée d'archées appelée "archées d'Asgard", découvertes en 2015.

Le chaînon manquant?

Seuls des fragments de son ADN ont pu être isolés mais les chercheurs avaient constaté que ces organismes unicellulaires possédaient un grand nombre de gènes communs avec les eucaryotes. Or en cherchant des organismes susceptibles de dégrader le méthane, des chercheurs japonais ont réussi à cultiver ces archées d'Asgard.

Une équipe japonaise avait récolté des sédiments au large des côtes japonaises, qu'ils ont laissé incuber dans un bioréacteur avec du méthane pendant 2.000 jours. De ce mélange de micro-organismes ont émergé, des années plus tard, les fameuses archées d'Asgard.

Disposer de spécimens cultivés en laboratoire devrait aider les chercheurs à en savoir davantage sur les liens des archées d'Asgard avec les eucaryotes.

"Une cellule du domaine des archéens pourrait avoir englouti une bactérie", donnant naissance à terme à un organisme complexe, expliquent Christina Schleper et Filipa Sousa de l'Université de Vienne dans un commentaire publié avec l'étude, dans la revue Nature.