Coronavirus : l'aéroport de Hong Kong teste une cabine pour désinfecter les passagers

Une cabine désinfectante contre le coronavirus à l'aéroport international de Hong Kong.
2 images
Une cabine désinfectante contre le coronavirus à l'aéroport international de Hong Kong. - © Hong Kong International Airport

L'aéroport international de Hong Kong teste actuellement une cabine permettant de désinfecter entièrement les passagers un par un.

Ce dispositif comprend une prise de température automatique et une procédure de désinfection d'une durée de 40 secondes.

Des pulvérisations de désinfectant par-dessus les vêtements

Le hub se présente comme le premier aéroport à expérimenter CLeanTech, une cabine fermée qui peut rappeler celles utilisées pour le bronzage. A la seule différence que la personne reste debout et habillée et qu'elle reçoit des pulvérisations de désinfectant et non d'autobronzant.

La surface de la cabine se couvre d'un produit antimicrobien qui vise à "tuer le virus à distance ainsi que les bactéries sur le corps humain et les vêtements".

Ce dispositif est actuellement testé auprès des membres du personnel de l'aéroport.

A Hong Kong, les autorités aéroportuaires testent par ailleurs des sprays anti-microbiens sur les surfaces régulièrement touchées dans les terminaux comme les poignées de portes, les sièges des bus et navettes, les cabines d'enregistrement automatiques, les comptoirs d'enregistrement, les toilettes, les chariots à bagages et les boutons d'ascenseurs.

Des robots désinfectants autonomes ont aussi été déployés pour désinfecter les espaces publics à travers l'aéroport. Ces robots recourent aux ultraviolets pour stériliser 99% des surfaces comme les toilettes et peuvent aussi être utilisés pour stériliser l'air. 

Vers de nouveaux dispositifs de voyage aérien

De grandes compagnies aériennes ont commencé à présenter leurs mesures de précautions prises dans les aéroports auxquels elles sont affiliées. Emirates a commencé à mener des tests sanguins de dépistage du coronavirus auprès des passagers qui quittent Dubaï. Les prélèvements sont réalisés par l'autorité sanitaire de Dubaï et les résultats sont disponibles en 10 minutes.

Etihad Airways a quant à elle installé des kiosques sans contact capables de détecter les passagers ayant de la fièvre. Ils peuvent aussi détecter le rythme cardiaque et respiratoire des passagers et du personnel.

En plus de pratiques de désinfection plus poussées que par le passé, il semble aller de soi que les pratiques de voyages vont devoir s'adapter aux nouvelles contraintes en lien avec le Covid-19. Ainsi, plusieurs compagnies aériennes ont déjà annoncé que le port du masque allait être obligatoire sur leurs vols de l'embarquement jusqu'au débarquement. C'est le cas à bord des vols des compagnies JetBlue, Lufthansa et Air Canada.