Ce que vous ne saviez pas sur le carnaval

Ce que vous ne saviez pas sur le carnaval
2 images
Ce que vous ne saviez pas sur le carnaval - © Fernando Trabanco Fotografa - Getty Images

Cette fête que l’on adorait voir arriver quand on était enfant et étudiant et qu’on connaît finalement si peu. On se déguise et, au fond, on ne sait pas pourquoi !

Le mot ‘carnaval’ vient de l’italien et regroupe deux mots : carne (viande) et levare (enlever). Il fait référence aux énormes festins de viande qui avaient lieu au début du Carême pendant le Moyen-Age. Le Carême était une période religieuse qui imposait un régime alimentaire drastique dans lequel la viande n’avait pas sa place. Alors avant qu’on soit interdit de viande, on se faisait péter la panse !

Pourquoi se déguise-t-on à Carnaval ?

Selon Denis Zanon, directeur général de l’office du tourisme et organisateur du Carnaval de Nice, au micro de FranceInfo, le déguisement permet de porter un masque et de ne pas se faire repérer si l’on fait des âneries pendant la fête. En effet, aux prémisses de cette fête, le but était de faire la fête et de faire n’importe quoi avant de passer à une période d’humble respect. Une autorisation des seigneurs au bas peuple de pouvoir se lâcher et se moquer de ses boss.

Les premiers déguisements existent depuis la création de Mardi Gras au 13e siècle. Une journée dont le nom parle de lui-même : on mange bien gras avant le jeûne de 40 jours, le Carême.

L’Espagne a une étrange coutume

Au pays du flamenco, tout n’est pas que danse et bonne bouffe. Le mercredi des cendres (qui tombe à la période du Carnaval), les Espagnols enterrent la sardine. Oui vous avez bien lu, ils se recueillent sur la dépouille d’une sardine. Un évènement qui serait en lien avec l’enterrement de l’hiver et le retour du printemps.

Une légende raconte cependant que la coutume serait arrivée à l’époque du roi Charles III qui avait organisé une grande fête le mercredi des Cendres pour encourager tout le monde à respecter le Carême. A l’inverse des Italiens, qui voulaient profiter une dernière fois de cet aliment, ils ont préféré proposer un énorme banquet de sardines. Pas de chances pour eux, entre le moment de la préparation et le banquet lui-même, les sardines ont pourri et le roi a ordonné qu’on les enterre toutes.

Une franche rigolade sur le manque d’organisation de la royauté et une nouvelle tradition!