Câlinothérapie : le bénéfice des câlins en 5 étapes

Câlinotherapie : le bénéfice des câlins en 5 étapes
Câlinotherapie : le bénéfice des câlins en 5 étapes - © Tous droits réservés

Vous pensez avoir passé l'âge des câlins? Détrompez-vous ! En faire à tout âge apporte un bien immense à celles et ceux qui en font à leurs proches.

Les câlins nous font du bien, à nous et à ceux avec qui nous en faisons. Au-delà de câliner les petits, que cela rassure bien souvent, il ne faut pas hésiter à en prodiguer à nos proches car cela apporte beaucoup à tout le monde.

Mais plus concrètement un câlin ça nous fait quoi ?

  • Cela réduit la pression artérielle, et par la-même les syndromes de stress et d'anxiété. En effet cela peut sembler curieux, mais l'acte du câlin sans doute de par son aspect tactile et généreux, calme et permet de se détendre.
  • Améliore la confiance en soi, surtout chez les enfants. Quand vous prenez un enfant dans vos bras, qui demande un câlin. Le geste de l'adulte vers lui a un côté très rassurant. En étant rassuré, l'enfant peut ainsi continuer paisiblement à se construire.
  • Aide à relâcher les muscles : Un câlin, quelque soit notre âge, est un moment magique. A la fois intime et respectant la pudeur des protagonistes, il permet un relâchement lié à la confiance mutuelle qui est souvent à l'origine de cet acte innocent.
  • Fortifie le système immunitaire : Cela ne s'invente pas, et de nombreux scientifiques s'accordent là-dessus. Comme quoi, vous voyez : il y a une part de magie dans cet acte de générosité pure.
  • Rend de bonne humeur : car effectivement quand on fait un câlin, le corps libère de la dopamine. Et la dopamine c'est l'hormone du bonheur !

Donc n'hésitez pas à faire des câlins, il parait que pour en optimiser les effets il faut "les pratiquer" 7 minutes par jour. Mais ne commencez pas à compter, et restez spontanés !