Bonne nouvelle pour l'environnement: le nombre de tigres népalais est multiplié par deux

Le nombre de tigres du Népal a doublé en l’espace de 10 ans. C'est le résultat d’engagements du gouvernement et du travail de plusieurs associations.

 

C’est une nouvelle assez rare pour être soulignée: le nombre de tigres au Népal a pratiquement doublé en l’espace d’une décennie, passant de 120 à 235. Ces félins représentent désormais 5,8% de leur population mondiale. Cette augmentation significative est le résultat d’engagements forts du gouvernement et de plusieurs associations, dont le WWF et la Leonardo DiCaprio Foundation. L’acteur s’est d’ailleurs félicité: "L’augmentation importante de la population des tigres au Népal est la preuve que lorsque nous travaillons ensemble, nous pouvons sauver la vie sauvage de notre planète, et même des espèces menacées d’extinction", a-t-il indiqué sur Tweeter. "Je suis fier du partenariat entre ma Fondation et le WWF pour soutenir le Népal et les communautés locales, qui a permis doubler la population de tigres sauvages."

 

Un plan d’action efficace

Bishwo Nath Oli, le secrétaire du Ministère des Forêts et de l’Environnement au Népal, a quant à lui déclaré: "Notre engagement pour le Programme mondial de restauration des populations de tigres gagne du terrain, avec un nombre croissant de tigres au Népal et une mise en œuvre réussie du Plan d'action népalais pour la sauvegarde du tigre. Protéger les tigres est une priorité absolue du gouvernement et nous sommes reconnaissants du soutien de nos partenaires, des organismes en charge de l'application de la loi et de la communauté internationale, engagés dans un but commun".

Concrètement, ce plan d’action a permis de prendre de nombreuses mesures comme la sécurisation des habitats des tigres grâce à la création de parcs nationaux ou de zones tampons. Le Népal a également durci les sanctions à l’encontre des braconniers. En Asie, la contrebande d’animaux sauvages est toujours la principale menace pour les tigres. Rohit Singh, Président de la fédération des rangers d’Asie, confirme: "L’Inde a perdu plus de tigres ces 6 derniers mois que lors des 4 dernières années. Le braconnage des tigres est le principal problème". Si leur survie est en bonne voie, la menace est encore largement présente. Les tigres d'Asie ont perdu 93% de leur aire de répartition naturelle en quelques années en raison de la destruction de leur habitat par les activités humaines.