5 sports extrêmes pour les amateurs de sensations fortes

5 sports extrêmes pour les amateurs de sensations fortes.
5 sports extrêmes pour les amateurs de sensations fortes. - © Christophe Michot / IStockphoto

Vous êtes lassés des traditionnels tennis, basket et football ? Vous avez envie de découvrir des disciplines qui sortent de l’ordinaire ? Tendance vous présente 5 sports parmi les plus extrêmes et dangereux au monde. Frissons garantis !

1. Le base jump

Inventé par l’américain Carl Boenish à la fin des années 70, le base jump peut être considéré comme un dérivé du parachutisme. Le mot " base " est en réalité un acronyme anglophone qui correspond aux quatre types de supports desquels les parachutistes s’élancent : les immeubles (Building), les antennes (Antenna), les ponts et viaducs (Span) et enfin la terre, ou plutôt les falaises, (Earth). On estime qu’entre 10.000 et 15.000 personnes ont déjà pris part à ce type de sauts.

Très peu réglementée, cette pratique est considérée 5 à 43 fois plus dangereuse que le saut en parachute depuis un avion. On dénombre plus d’une vingtaine de décès chaque année dans le monde. Carl Boenish s’est lui-même tué en 1984 lors d’un saut en Norvège.

 

2. Le vol en wingsuit

Le vol en wingsuit, ou flying suit, est une variante du base jump qui se développe de plus en plus. Les amateurs revêtent une combinaison souple en forme d'aile pour effectuer leur saut. Celle-ci se déploie en se gonflant d’air, ce qui réduit la vitesse de chute et augmente le déplacement l’horizontal. La vitesse moyenne d'une wingsuit tourne autour des 160 km/h. Les experts recommandent d’avoir effectué au moins 200 sauts en parachute avant de se lancer dans cette expérience.

3. Le cliff diving

Cette discipline s’est surtout popularisée depuis 2009, lors de la première édition d’une compétition annuelle organisée et sponsorisée par Red Bull. Le but est de réaliser un plongeon de l’extrême, en milieu naturel ou urbain, à partir d'une hauteur comprise entre 20 et 28 mètres. Le plongeur percute la surface de l’eau à plus de 75km/h, ce qui équivaut à sauter du 13ème étage sur du béton ! Pendant sa chute, l’athlète doit également exécuter plusieurs figures.

4. Le snowlercoaster

Sorte de mélange entre le surf, le bobsleigh et la luge, le snowlercoaster s’est fait connaitre grâce à des vidéos postées sur les web par une bande d’amis. Le nom de cette discipline s’inspire du terme anglais "Roller Coaster" qui signifie montagne russe. Et à découvrir les images de ce sport, on comprend pourquoi ! Pour gagner de la vitesse, les amateurs descendent d’abord vers la piste en tyrolienne. Lancés à pleine vitesse, ils atterrissent alors (difficilement) sur une luge. C’est là que commence une descente infernale faite de tremplins, sauts et tunnels. L’objectif est évidemment d’aller le plus vite possible sans tomber.

5. La voile sur glace

La voile sur glace, ou ice sailing, est née aux Pays-Bas au 17ème siècle. Comme son nom l’indique explicitement, il s’agit de faire de la planche à voile sur de la glace. La planche est dotée de lames qui lui permettent de glisser sur la glace. Avec des vitesses dépassant les 200km/h, ce sport offre un spectacle impressionnant, même si les chutes peuvent être fatales. Cette discipline se pratique dans les régions du monde où de grandes étendues d’eau sont gelées pendant de longs mois. Il existe aujourd’hui des championnats du monde.