Bien manger dans un festival, c'est possible au Paradise City!

Des frites bio !
4 images
Des frites bio ! - © Fritez

Fini le temps des paquets de frites bien grasses et des hamburgers de viande reconstituée. Aujourd'hui, le bien manger s'invite partout et notamment au Paradise City Festival pour sa 4ème édition.

Nos collègues de Culture vous en parlait ici, le festival pro-environnemental est de retour. 

 

Le festival a été organisé pour la première fois en 2015. Paradise City, c'est un site idyllique (le château de Ribaucourt, à Perk) et un caractère durable. Le festival se veut future proof et met tout en œuvre pour réduire au maximum son empreinte écologique. Comment? Comme ça : utilisation d’énergie verte, limitation des déchets, offre d’une restauration écologique, utilisation d’eau du robinet purifiée (au lieu de bouteilles en plastique) et absence de tickets boissons et nourriture (les paiements sont effectués par voie électronique grâce au bracelet rechargeable du festival).

En 2016, le festival Paradise City s’est vu décerner le prix OVAM GroeneVent Award pour son approche écologique et en 2017, il s’est vu offrir la deuxième plus haute distinction (Highly Commended) par A Greener Festival.

La tête d’affiche

C'est Sang Hoon Degeimbre* qui décline le concept de son restaurant SAN au restaurant pop-up de Paradise City. Le pop-up sera situé entre le Château et l’Orangerie, avec une magnifique vue sur l’eau et sur la scène principale. 

Sang Hoon Degeimbre continue de surprendre en offrant depuis des années une gastronomie toujours plus durable : une alliance parfaite avec les valeurs du festival. Sa cuisine raffinée est servie dans un bol avec pour seul couvert, une grande cuillère. Le menu trois services accompagné d’un cocktail apéritif et amuse-bouche est disponible à Paradise City au prix de 99 euros.

Les autres food trucks

Fritez

Un vrai concept dans le monde de la haute friture, les pommes de terre biologiques sont fraîchement coupées et cuites avec précision jusqu’à obtenir la frite la plus parfaite. Servies avec une des mayonnaises les plus spectaculaires, il s’agit d’un exemple d’école démontrant la simplicité dont peut faire preuve un plat digne d'être étoilé.

 

Dutch Weed Burger

Un hamburger végétarien aux algues marines, le nouvel or. Un excellent investissement pour l’avenir. Lisette et Marc défendent une alimentation végan. Le résultat : un hamburger juteux et croustillant.

Spoon

Installées dans une ancienne ambulance, ces dames servent de la soupe, des wraps et des quiches. Impossible d’être plus local puisque le QG de Spoon est situé à Steenokkerzeel, à un jet de pierre du domaine du festival. Spoon a créé spécialement à l'occasion de Paradise City, les " Sweet Paradise Fries " : des frites de patates douces accompagnées d'une mayonnaise au citron vert.

 

Table d’Ho

La cuisine coréenne est encore peu exploitée. San-Ho Park de Table d’Ho souhaite y remédier et a créé, à l’occasion du festival Paradise City, un tempura et une sélection de plats délicieux comme le Kimbap (sushi coréen de légumes).

 

Et bien d'autres : Yalla Yalla (libanais), Veggie Balls & Glory (boulettes veggie), Bugzz (insectes), Bavet (pâtes veggie), Never Trust a Skinny Chef (Wonderwaffles), The Himalaya Club (tibétain), Jean sur Mer (fish & chips durable), RemorK (croque-monsieur), Smoke On (bbq), Qinti (quinoa).

 

Vous y allez pour la musique? Nous, on y va pour manger!

Plus d'infos :