Le Futuroscope inaugure sa nouvelle attraction pour ses 30 ans

"L'extraordinaire voyage est notre cadeau des 30 ans. On n'aurait pas pu le faire avant parce que la technique n'était pas au point et nous n'avions pas assez de moyens", s'est félicité Dominique Hummel, le directeur général du deuxième parc d'attraction français situé à Chasseneuil-du-Poitou (Vienne).

Cette attraction propose un tour du monde de quatre minutes version 21e siècle, inspiré de celui du héros de Jules Verne, Phileas Fogg: "On a voulu faire vivre l'esprit de Jules Verne en prenant des libertés", a expliqué le directeur de création du Futuroscope, Olivier Heral.

L'attraction, qui ouvrira au public samedi prochain, est constituée d'une plateforme de 84 places qui s'incline à 90 degrés. Il a fallu trois ans pour mener à terme ce projet, avec un investissement de 12,5 millions d'euros, financé à hauteur de 3,5 millions d'euros par le département de la Vienne.

Devant un écran géant de 600 m2, les voyageurs survolent le désert égyptien grâce à des images réelles et de synthèse, sautent d'un gratte-ciel à Dubaï, suivent des oiseaux à travers les montagnes en sentant le vent froid sur leur visage. Ils sentent aussi des odeurs d'épices sur les rives du Gange, en Inde. Au-dessus du Parc national de Yellowstone, aux États-Unis, certaines montgolfières ne sont pas sans rappeler celles du roman de Jules Verne.

Cette nouvelle attraction, installée dans le pavillon du bouquet de fibre optique, remplace le Tapis magique, inauguré en 1992, et le film "Voyageurs du ciel et de la mer" de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud.

En 2016, le Futuroscope, deuxième parc d'attractions français derrière Disneyland Paris, a accueilli 100.000 visiteurs de plus que l'année précédente. "On vise les deux millions l'année prochaine", a prédit son directeur général, qui a promis d'autres nouveautés en 2017, particulièrement autour du mois de mai lorsque le parc fêtera ses 30 ans.