Une ancienne centrale électrique de Moscou transformée en musée par Renzo Piano

Ce lieu immense a été commandé par la Fondation V-A-C, dédiée à l'art contemporain russe, pour présenter des installations permanentes et temporaires, des expositions et organiser des événements artistiques et autres. Ce centre s'étendra sur deux hectares de la ville et découlera de la rénovation de la centrale GES2, construite entre 1904-1907 dans le quartier d'Octobre Rouge. Elle a fourni la ville en énergie pendant de longues années.

Le cabinet RPBW veut insérer "un dispositif fluide et visible, une sorte de toile d'araignée à l'échelle de tout le bâtiment". Les alentours de l'ancienne centrale accueilleront aussi un jardin extérieur parsemé de sculptures, une forêt de bouleaux et une place intérieure/extérieure qui permettra d'accueillir ses nombreux visiteurs. Les principales galeries seront pensées en vue d'abriter des installations de diverses natures. A noter que sa nef centrale affiche des dimensions exceptionnelles : elle mesurera 100 mètres de long et 23 mètres de hauteur.

L'actuelle structure de la centrale GES2 accueillera également un amphithéâtre naturel équipé de fauteuil et utilisé pour des projections de films et d'autres événements. Les cheminées du bâtiment seront conservées, pour que l'allure générale de la structure reste la même. Elles seront reliées à un système de ventilation naturelle qui permettra de réduire les coûts de chauffage et de climatisation. Des cellules solaires et des sources géothermiques contribueront aussi au caractère durable du site.

La fondation V-A-C espère pouvoir inaugurer le nouveau site GES2 fin 2018, ou en début d'année suivante. Lorsqu'elle ouvrira ses portes, elle s’intégrera à la nouvelle scène contemporaine de la ville qui comprend déjà le Garage Museum of Contemporary Art, repensé par l'architecte Rem Koolhaas, inauguré en juin dernier.

 

RTBF TENDANCE avec AFP