Les Tiny Houses : une tendance à vivre

Les Tiny Houses : une tendance à vivre
Les Tiny Houses : une tendance à vivre - © asbe - Getty Images/iStockphoto

Ce concept nous vient des États-Unis. En 1999, le designer Jay Shafer place la simplicité au centre de sa vie, et réalise l’exploit de développer une maison sur une surface de 10 m2 au sol, petite certes, mais étonnamment spacieuse. La tendance des " Tiny Houses " était lancée.

Toutes proportions gardées
Fusion entre la cabane et la roulotte, une micro maison respecte tous les principes de base de l’architecture. Sa configuration classique se constitue  d’un toit à deux pentes couvrant une large pièce avec une chambre en mezzanine et une pièce d’eau séparée : tout y est. Il existe bien évidemment des versions plus modernes. C’est l’éclatement des murs grâce à de nombreuses ou larges fenêtres qui procure cette impression d’espace.

 

Optimisation de l’espace en mouvement
Ces maisons minuscules sont en principe montées sur roues. Assimilées aux caravanes, elles ne nécessitent pas de permis de construire. Et le mouvement autour du petit habitat s’est véritablement mis en route car il répond aux préoccupations urbanistiques actuelles ; réduction de l’espace, durabilité de l’habitat, et coût abordable.

 

Les « Tiny Housiens »
Les habitants à titre principal sont souvent des écologistes convaincus qui démontrent avec brio qu’il est possible de bien vivre à petite échelle.  Mais ces mini-maisons sont également souvent utilisées en tant qu’habitation secondaire ou, par exemple  pour disposer d’une pièce supplémentaire dans le jardin ; un bureau ou une petite suite pour recevoir les amis de manière indépendante à l’habitation principale.