Le bureau d'ingénieurs liégeois Greisch inaugure un pont suspendu sur le Bosphore

Le bureau d'ingénieurs liégeois Greish inaugure un pont suspendu sur le Bosphore.
4 images
Le bureau d'ingénieurs liégeois Greish inaugure un pont suspendu sur le Bosphore. - © Greisch

Un grand jour pour l'entreprise liégeoise Greisch, jour de l'inauguration d'un nouveau pont sur le Bosphore. Le pont Yavuz Sultan Selim est le troisième pont qui surplombe cette baie. Le bureau d'ingénieurs a participé à la conception d'un pont suspendu-haubanné, de 2240 mètres de longueur.


Les pylônes en béton qui soutiennent le pont atteignent une hauteur de 320 mètres et le tablier est large de 58 mètres. Il s'agit là de l'aboutissement d’un travail de quatre années pour un chantier qui a mobilisé des entreprises du monde entier.

Le bureau Greisch a notamment étudié le comportement de la travée centrale du pont : une vaste construction sans appui de 1400 mètres. Il a aussi vérifié les comportements du pont en cas de séismes ou de vents violents, en collaboration avec l'Université de Liège.

Un travail évalué entre 65.000 et 70.000 heures. A cet ouvrage, il faut ajouter 165 km d’autoroute, plusieurs tunnels et ouvrages d’art. Cette nouvelle infrastructure a pour objectif de désengorger le centre-ville et de permettre la poursuite de l’expansion d’Istanbul.

Le bureau d’études liégeois n'en est pas à son premier ouvrage d'exception. Les structures comme le Viaduc de Millau, la couverture du nouveau Stade de Lille, les verrières de la Fondation Louis Vuitton à Paris, la gare TGV de Liège-Guillemins, la Tour Paradis à Liège ou encore la passerelle La Belle Liégeoise font partie des ouvrages emblématiques du bureau.

Article original publié sur notre site RTBF Info.