L'orfèvre Puiforcat fait rencontrer vin et métal

L'orfèvre Puiforcat fait rencontrer vin et métal
L'orfèvre Puiforcat fait rencontrer vin et métal - © ©AFP/© Puiforcat

L'orfèvre français Puiforcat s'offre une incursion dans le monde du vin, avec une collection pensée avec Enrico Bernardo, élu meilleur sommelier du monde en 2004 et le designer Michael Anastassiades.

Difficile d'associer le métal et le vin. C'est pourtant le défi que se sont imposé Enrico Bernardo et Michael Anastassiades. C'est pour surpasser cette contradiction gustative que les deux hommes ont pris le parti de les séparer, en posant un récipient en verre sur un socle en métal. Le pied aussi été supprimé suite aux observations d'Enrico Bernardo, constatant que nombre de personnes attrapaient plus facilement le verre par le fond que par le pied.

Pour ce qui est de la partie verre, on note une arête, précisant de manière discrète la quantité de vin à verser. De plus, l'angle d'attaque, où l'on pose ses lèvres, est horizontal et permet ainsi de diriger le vin dans plusieurs zones de la bouche. Le fond du verre présente une forme conique, qui permet de ralentir le processus d'oxydation du vin. Pour les verres à digestif, le col en tulipe prévient la dispersion des éthers et ceux pour les vins à dessert sont resserrés.

La gamme présente au total, deux verres à vin rouge, deux verres à vin blanc, deux verres à vin liquoreux, deux verres à champagne, deux verres à digestifs, une timbale à eau, un décanteur, un dessous de bouteille, un serviteur, un seau à champagne et une vasque sommelier.

Puiforcat a été fondé à Paris en 1820 par Émile Puiforcat et ses deux cousins. C'est Jean Puiforcat, membre de la quatrième génération, qui inscrira l'entreprise à l'avant-garde de l'orfèvrerie. Son père Louis-Victor Puiforcat, avait fait évoluer la maison, dès la fin du XIXe siècle, vers la haute orfèvrerie en rééditant des chefs-d'oeuvre du XVIIIe siècle qu'il collectionnait, et qui sont aujourd'hui exposés au musée du Louvre à Paris.

La maison collabore régulièrement avec des designers de haut vol, comme Patrick Jouin ou Gabrielle Pezzini.