Rencontre avec Max de Max et Jane, un designer franco-bruxellois

Ce qui nous a intéressé de prime à bord, ce sont les prix relativement démocratiques pour du design fait main en petit quantité et parfois même sur mesure. 

Leur histoire : de l'architecture au design

5 images
Changement de nom, Max et Jane c'est beaucoup plus direct! © Chloé Rosier

Max, c'était un enfant qui adorait les maquettes. Devenu grand, il a fallu choisir des études et c'est tout naturellement qu'il s'est dirigé vers l'architecture (parce que les maquettes sont restées son dada). Les années avançant, il se retrouve de moins en moins dans ses études et, à la fin du cursus, décide de faire une année sabbatique pour se retrouver ou plutôt se trouver. 

Une caisse à savon plus tard et la découverte de la soudure dans les mains, il choisi le design. Le brut, l'acier, le tourné, le contraste avec le bois, c'est son coup de patte. Il rencontre Jane qui participe aujourd'hui pleinement à la création et qui s'attelle à la soudure depuis peu. 

Toujours sobre et élégant, des lignes droites et jamais de croquis. L'amour de Max pour les maquettes se fait ressentir dans sa manière de travailler : sur le vif. Une image en tête et des essais-erreurs pour chaque réalisation. Un dessin ne leur permettrait pas la liberté dont ils ont besoin et, de toute façon, ils changeraient ce qui était prévu!

 

Un label écologique et un prix Uptown Design

5 images
Une boutique sobre et zen avec de l'espace pour chaque objet. © Chloé Rosier

En 2017, ils participent à l'Uptown Design qui permet à des designers internationaux de se faire découvrir dans divers endroits de Bruxelles. Ils gagnent le prix EDUDA parmi plus de 20 designers du monde entier. 

Récemment, la commune d'Uccle leur a décerné le label développement durable pour récompenser leur utilisation de matériaux de récupération dans la boutique et le caractère presque éternel de leurs créations (en acier, vous pouvez y aller pour essayer de le casser).

Leurs réalisations : une boutique épurée

Depuis 3 ans, la boutique rue Joseph Stallaert sert de showroom des créations de plus en plus luxueuses (utilisation du thermolaqué). Passé d'un labyrinthe infranchissable tant il y avait de pièces, ils ont fait un grand ménage (de printemps) et se retrouvent aujourd'hui dans un showroom beaucoup plus épuré qui permet une vision plus claire des pièces présentes. 

Ce qui nous avait tapé dans l'oeil la première fois, c'était la lampe d'inspiration Arco avec comme idée "éclairer l'inatteignable" et le lampadaire plat style 2D.

Comptez 140€ pour une des petites lampes ci-dessous.

Plus d'infos 

5 images
La lampe hommage à Arco © Max et jane
Nouvelle collection Evasions Tropicales © Chloé Rosier