Design : La chaise 118, le nouveau né de la maison Thonet

Pour cette collaboration avec la maison Thonet, le designer Sebastian Herkner a choisi de réinterpréter la "chaise francfortoise" pour l'adapter au monde d'aujourd'hui. Faisait aussi référence au modèle 214 de Thonet (1859) le cadre de l'assise de la 118 est fait d'une seule et unique pièce de bois courbé et orné de cannage.

Le designer a dit s'être inspiré de l'exposition "la chaise" qui s'est tenue en 1929 à Francfort. A l'époque du Bauhaus, les designers étaient à la recherche de la "nouvelle chaise" qui devait correspondre aux nouvelles habitudes de l'homme moderne.

Quant aux pieds, ils sont arrondis à l'arrière et présentent des arêtes courbes sur le devant évoquant ainsi la forme de fer à cheval. Sebastian Herkner a aussi emprunté à la "chaise francfortoise", elle aussi dessinée dans les années 1930, qui se distinguait alors par une structure solide.

La 118 est aussi disponible en hêtre naturel ainsi qu'en versions peintes et teintées, avec une assise pleine et de forme incurvée.

Thonet trouve ses racines en 1842, date à laquelle Michael Thonet quitte l'Allemagne pour s'installer à Vienne où il fonde "Gebrüder Thonet" en 1853.

La maison est aussi connue pour être passée de la technique du bois lamellé-collé à celle de la courbe du bois par la vapeur. Ce procédé industriel a permis une production à grande échelle.

L'une des pièces emblématiques de la maison est la chaise "N.1" conçue pour le célèbre palais viennois de Schwarzenberg. Viendront ensuite d'autres modèles comme la "N.14" dont plus de 50 millions d'exemplaires ont été produits entre 1850 et 1930.