Rencontre avec Alexia de Ville : créatrice de papier peint belge à tendance zéro déchet

La nouvelle collection poétique
4 images
La nouvelle collection poétique - © Chloé Rosier

Fondée en 2014, Tenue De Ville est une marque belge de papiers peints haut de gamme qui a envie d’évoluer avec son temps, tant par le graphisme que par son impact sur la planète.

C’est dans son atelier bruxellois, une matinée peu ensoleillée du mois de janvier, que nous avons rencontré Alexia, la fondatrice de Tenue de Ville. Au passage d’une cours, on entre dans un bel espace bruxellois au mur de brique, haut plafond et grande verrière. Un cadre idéal pour la création.

Une histoire d’artiste

Artiste plasticienne, diplômée de l’Erg et de Saint-Luc à Bruxelles, elle se cherche pendant quelques années dans divers domaines, comme la mode, et à divers endroits, comme Londres. Ce qui la botte, ce sont les motifs qui lui viennent presque naturellement au cours de son travail. Elle se lance alors dans la mode mais se rend vite compte que la partie qui l’intéresse (le dessin) n’est qu’une partie minime de ce que représente la création de vêtements.

Qu'à cela ne tienne, elle se tourne plutôt vers la papeterie qui lui permet de développer sa plume et sa sensibilité sur des carnets et sur le papier peint qui revient en vogue à cette époque. Sa passion pour le dessin ne la quitte pas mais il est difficile de gagner sa croûte dans cet art. Heureusement, le destin avait décidé qu’elle y arriverait et met sur sa route un bienfaiteur, spécialiste du papier peint qui la repère et s’investit dans son projet de développer une nouvelle marque de papier peint haut de gamme.

Une place sur le marché du papier peint, ce n’était pas gagné puisqu’en Belgique, les grandes marques sont bien établies. Un challenge qui ne lui fait pas peur et la pousse à se réinventer pour se différencier des autres. Se différencier notamment par l’écologie, une valeur qui lui tient à cœur et qu’elle a voulu intégrer à son business plan.

Au fond, ça se crée comment du papier peint ?

Une fois l’inspiration trouvée, c’est le dessin à la main qui constitue la première étape de création. Voyages, histoire, tapisseries et autres éléments naturels viennent créer un univers qui va donner des motifs récurrents et dont les grandes lignes s’imposent presque d’elles-mêmes. On sent que l’artisanal a beaucoup de place dans le processus.

Le dessin est ensuite scanné et travaillé sur l’ordinateur pour faire des tests de couleurs, d’associations, des rajouts de textures et autres effets naturels.

Deux techniques de réalisation : numérique ou rouleaux de cuivre photo-gravés. Pas de préférence entre les deux puisqu’elles apportent chacune une originalité. Le rouleau est la technique ancestrale qui ressemble à la gravure et permet une impression sur des tissus spéciaux comme les tissus fibreux ou carrément une enluminure avec une impression d’une feuille métallique ou d’un fil argenté qui donnent un effet brillant. Impossible de rendre un effet pareil ou de donner du relief avec le numérique mais impossible de créer des paysages et des panoramiques au rouleau traditionnel puisqu’il reproduit un même motif indéfiniment. Voilà l’originalité du numérique : le panorama et l’utilisation de nombreuses couleurs (maximum 6 en traditionnel, presque infini en numérique).

La nouvelle collection, un brin de poésie

Cette collection ne déroge pas à la règle : aucune règle. Si l'on compare les différentes tendances de papier peint chez Tenue de Ville, on ne retrouvera jamais un design, un style qui nous fait dire 'c'est elle'. Chaque saison, la marque se réinvente et on peut se retrouver avec des oiseaux pastels une année et des grands aplats ultra flash l'année suivante. De quoi toucher de nombreuses personnes et se permettre toutes les envies. "Une nouvelle histoire chaque année", c'est ça la patte de Tenue de Ville.

Poème, c'est le nom de la nouvelle collection et elle est beaucoup plus illustrative et naïve que les précédentes. Un morceau d'enfance et de l’ésotérisme qui se dégage des dessins à la main et des couleurs proposées cette année.

Et l’écologie dans tout ça ?

Papier peint tissé le plus écologique, mélange de papier avec un peu de polyester mais sans PVC contrairement au vinyle dans lequel il y a du plastique.

Tenue de Ville se soucie de son environnement et veut soutenir la production locale puisque les papiers peints sont créés et réalisés en Belgique, certains dans des ateliers qui proposent du travail à des personnes avec des légers handicaps. Les rouleaux de papiers peints sont imprimés en Belgique dans le respect des normes écologiques : en effet les encres utilisées sont à base d’eau, et le papier est certifié FSC, pour garantir la gestion durable de nos forêts.

Et pour finir, la production ne se fait plus qu’à la commande (à partir de la collection 2020) pour éviter le gaspillage de papier et le stockage inutile. Et les restes des collections précédentes, vous demandez-vous ? Elle les recycle en cahiers, carnets de dessin, nouveaux papiers peints, et planche encore sur de nouvelles manières de ne rien gaspiller. L’écologie fait partie de l’ADN de la marque et on approuve ! Pour l’instant, des tests de tissage des chutes de papier peint sont en cours dans un atelier protégé de vanneries et cannage, si ce n’est pas encore au point, elle cherche et risque bien de trouver.

Des délais un peu plus longs qu’en magasin mais une conscience propre et un design unique. Ça vaut la peine, non ?

Plus d'infos