Le crush déco : la lampe imprimée 3D fabriquée à partir de peau d'orange

La start-up milanaise Krill Design a imprimé en 3D une lampe tactile à partir d'écorces d'orange de Sicile. En plus de sentir bon, Ohmie a le bon goût d'être compostable avec les déchets ménagers organiques. Les concepteurs espèrent prouver que les déchets alimentaires peuvent être réutilisés avec succès dans un produit d'éco-conception qui est à la fois beau et fonctionnel.

L'orange de Sicile convertie en objet déco

On connaissait déjà la tendance du cuir de banane ou de champignons dans la mode. C'est au tour de la déco de s'emparer de la tendance fruits et légumes. Le cabinet italien Krill Design s'est tourné vers l'emblème de la Sicile, l'orange, pour créer une lampe légère et parfumée.

 De sa surface à motifs à son odeur et à sa couleur vibrante, la lampe de 23 cm de haut a été conçue pour refléter ses origines.

"Nous tenons à promouvoir une chaîne d'approvisionnement et de production locale et entièrement italienne, explique Krill Design au site web Deezen : "L'orange est l'un des nombreux produits italiens réputés dans le monde entier et nous pensons que c'est un beau symbole".

La lampe est entièrement compostable

Après utilisation, la lampe Ohmie peut être décomposée à la main en plus petits morceaux avant d'être jetée avec les déchets organiques du ménage, a expliqué le studio. Pour le moment, les restes doivent être envoyés au compostage au lieu d'être jetés directement dans la nature.

"Nous avons décidé de développer un matériau qui, pour l'instant, ne se décompose que dans des installations industrielles pour des raisons de performance et de durabilité. Mais nous aimerions approfondir nos recherches et parvenir à un biopolymère qui puisse être durable et robuste et se composter facilement dans la nature ou dans un compost domestique", ajoute le studio.

L'impression 3D limite la production de déchets

Krill Design a utilisé des techniques d'impression 3D pour "éviter toute forme de déchets pendant la production". Quand les épluchures arrivent à Milan, elles sont sèches, puis broyées en poudre fine. La poudre d'épluchures est ensuite additionnée à une base d'amidon végétal puis conditionnée sous forme de granulés.