World's 50 Best Restaurants : les anciennes gloires tombent en deuxième partie de classement

Le chef Heston Blumenthal du Fat Duck
2 images
Le chef Heston Blumenthal du Fat Duck - © AFP PHOTO/Ben Stansall

De nombreuses tables situées dans la deuxième moitié du classement des World's 50 Best Restaurants, publiée ce mardi 12 juin, se trouvaient au sommet les précédentes années.

 

Parmi les restaurants occupant les places 51 à 100 du classement, on trouve par exemple le Fat Duck du chef Heston Blumenthal, en 74ème position.  

La table était numéro 1 en 2005, puis s'est maintenue à la deuxième position pendant 5 années consécutives. 

 

D'autres restaurants à la renommée mondiale subissent le même sort. En 2003 et 2004, le restaurant phare de Thomas Keller, The French Laundry, recevait le titre de meilleur restaurant du monde. Il prend aujourd'hui la 86ème place du classement. 

Parmi les anciens habitués du top 10, il y a aussi le Florilège de Tokyo (aujourd'hui 59ème), Chef's Table at Brooklyn Fare (69ème), Quique Dacosta en Espagne (68eme), DiverXO (96eme) et Amber à Hong Kong (56eme).

 

De son côté, après 3 ans d'absence, le Canada se trouve de nouveau sur le radar des World's 50 Best cette année grâce au Alo de Toronto (94ème). Le chef Patrick Kriss y sert une cuisine française gourmet dans un immeuble ancien.

Kriss a travaillé sous Daniel Boulud au Daniel new-yorkais, ainsi que dans les cuisines du chef Régis Macron et de La Maison Troisgros en France, tous des géants de la gastronomie.

Le dernier restaurant canadien à avoir reçu une distinction était l'Eigensinn Farm (situé à deux de Toronto) en 2003.

 

Plus qu'un classement ultime des meilleures tables du monde, ce top est considéré par les experts comme une photographie de l'esprit culinaire du moment. 

De Librije, un restaurant néerlandais de Zwolle, est le plus coté de cette deuxième partie de classement. 

La première partie sera dévoilée à l'occasion d'un gala à Bilbao, le 19 juin. 

Le classement de 51 à 100 est à consulter sur le site dédié.