Une soupe, oui, mais avec options !

Soupe et crackers
Soupe et crackers - © iStock - Lauri Patterson

Ça y est, il fait froid, la nuit tombe vite et l’on a une seule envie en rentrant chez soi le soir : un repas chaud, réconfortant, mais aussi rapide et facile. Quoi de mieux qu’une soupe ! Sauf qu’à la longue, on peut s’en lasser. Voici donc quelques petites améliorations très simples pour varier les plaisirs.

L’option carnée

Pour peu que le repas de midi se soit pris sur le pouce, une soupe risque de paraître légère une fois le soir venu. Pas de problème: en ajoutant une saucisse cuite découpée en rondelles, ou des morceaux de poulet, cela devient un repas beaucoup plus copieux et très complet. À tester aussi: le jambon sec passé au four.

L’option fromage

Que ce soit en gratinant la soupe quelques minutes au four ou en ajoutant le fromage directement lors de la préparation, on lui donne une profondeur qui permet de varier les plaisirs en fonction des fromages sélectionnés. À pâte dure ou molle, toutes les options sont bonnes!

L’option algues

Les fans de diététiques apprécieront. En ajoutant de la spiruline en copeaux (disponible dans les magasins bio), on assimile plus de fer, ce que les femmes (très souvent en carence) apprécieront. Les algues séchées vendues dans les boutiques japonaises permettent quant à elles d’augmenter notre dose de calcium. Attention par contre au plaisir des yeux: la spiruline «fond» et le mélange de couleurs pourrait décourager les enfants. À tenter en premier lieu dans une soupe verte.

L’option graines germées

Une autre variante santé! Les graines germées sont un concentré de nutriments et apportent beaucoup de goût. Les jets de poireau, parfois trop forts pour une salade, se marient par contre très bien aux soupes les plus fades ou les plus sucrées: ils relèvent le potiron et lui donne du caractère.

L’option américaine

On met la main sur des crackers au rayon international de notre supermarché (ou on prend des TUC, cela fonctionne aussi) que l’on place au fond du bol avant de verser la soupe. On peut aussi en émietter au-dessus du plat. Plus besoin de rajouter du sel, par contre…