Les meilleurs rosés du monde sont français et italiens

Le savoir-faire français primé

Les jus qui étaient en lice ont été inscrits par les domaines eux-mêmes qui souhaitaient participer. A partir de 85 points sur 100, les rosés décrochent un prix de diamant.

Avec une évaluation à 93 sur 100, les Costières de Pomerols ont obtenu un "diamant mémorable" pour leur rosé Monrouby 2019, en IGP Côtes de Thau.

La cave des vignerons de la Sainte-Baume a été notée 91 sur 100 pour son rosé Syrah 2019, inscrit en IGP Sainte-Baume. Les autres rosés français primés sont le Gris 143 Vincent Laroppe, en appellation Côtes de Toul (90/100), ainsi que les Restanques vertes en appellation Coteaux Varois (89/100). 

Spécificité bachique française, le rosé tricolore ne se prépare pas à partir d'un mélange de rouge et de rosé comme chez bon nombre de ses voisins européens: la couleur est obtenue après le foulage ou le pressurage du raisin rouge. On peut dans certains cas teinter le jus en laissant la peau des baies macérer durant quelques jours.

Des rosés venus d'ailleurs

Néanmoins, quelques rosés étrangers parviennent à faire mieux, notamment un jus tchèque qui a obtenu 91 sur 100. Le "Zweigeltrebe rose kabinetni vino" est produit dans la région de Moravie. Deux autres rosés primés sont italiens et sont originaires des Pouilles (Troia Rosato Puglia 2019) et de Sardaigne (Nudo 2018). Enfin, le dernier vin médaillé a été produit dans le sud-est de l'Australie (Nericon rose 2019).