Les cookies de la discorde d'une pâtissière texane

A l'occasion du Mois des fiertés, une pâtissière texane a proposé des cookies arc-en-ciel à la vente. Cette initiative n'a pas plu à de nombreux abonnés sur ses réseaux sociaux. Une cliente a même annulé une grosse commande. C'était sans compter sur le soutien de milliers de nouveaux clients, qui ont dévalisé sa boutique pour apporter leur soutien à la cause LGBT.

Des cookies arc-en-ciel en soutien à la communauté LGBT

C'est une histoire de cookies en forme de cœur avec un glaçage arc-en-ciel, qui commence innocemment, dans une pâtisserie texane. Dawn Cooley, une pâtissière de 45 ans, tient une boutique dans la petite ville de Lufkin, au Texas.

A l'occasion du Mois des fiertés, la pâtissière a voulu manifester sa solidarité avec la communauté LGBT. Elle a alors posté sa nouvelle création sur Facebook, assortie du commentaire : "Plus d'amour, moins de haine, joyeux mois des fiertés à tous nos amis LGBT ! Tous les amoureux des cookies sont les bienvenus ! Emoji arc-en-ciel emoji étoile".

"L'homosexualité est un péché !"

Jamais la pâtissière n'aurait cru que l'affaire prendrait une telle ampleur. Depuis sa publication il y a une semaine, les commentaires se sont déchaînés : "L'homosexualité est un péché !", "C'est de la propagande gay friendly !".

Une cliente, qui avait pourtant fait une commande de soixante pièces, a tout bonnement annulé.

"J'étais abasourdie. Je ne pouvais pas imaginer quelqu'un haïr à ce point un groupe de personnes", explique Felicia Tetu, l'associée de Dawn Cooley au Washington Post.

De nouveaux clients ont manifesté leur solidarité

Pour Dawn, dont la boutique est une toute petite structure, cette annulation a été un gros coup dur.

La pâtissière en a alors eu ras le cookie. Plutôt que de renoncer à soutenir la communauté LGBT, elle a lancé un SOS sur les réseaux sociaux en précisant que 60 cupcakes étaient disponibles à la vente. A son étonnement, les petits gâteaux au glaçage au beurre sont partis comme des petits pains.

Mais pas seulement. Devant la détresse de la commerçante, le public a littéralement dévalisé sa boutique en achetant jusqu'à la dernière miette, la queue devant la boutique faisant le tour du pâté de maisons.

La demande a été telle que la pâtissière a dû passer une nuit blanche pour cuisinier et cuire tous les gâteaux commandés. Preuve, s'il en est, qu'au royaume de la pâtisserie gay friendly, le cupcake arc-en-ciel est roi.