Les adresses de la rédac : des moules (Chez Léon) ou de la viande (chez Meet Meat)?

Deux bonnes adresses où bien manger à Bruxelles !
6 images
Deux bonnes adresses où bien manger à Bruxelles ! - © Meet Meat et Chez Léon

Chez Tendance, comme vous tous, on aime bien manger. Je dirais même plus : on aime bien bien manger!

Alors on se balade, on va tester des adresses de restaurants et puis on vous fait un compte rendu. Pour qu'il y en ait pour tous les goûts, on vous propose de quoi satisfaire à tous les appétits. Cette fois-ci : des fruits de mer dans une maison bien connue de Bruxelles et de la viande dans un restaurant moins connu mais qui propose la viande la plus goûtue qu'on ait eu la chance de croiser depuis longtemps.

Meet Meat : où vous allez rencontrer de la viande comme vous n'en avez jamais mangée

Tout ce qui est bon n'est pas forcément local (et inversément). Ces quelques mots s'adaptent parfaitement à la viande belge qui, malheureusement, se concentre fortement sur le bleu-blanc-belge qui, malheureusement, n'a pas beaucoup de goût. Alors qu'aujourd'hui, on est de plus en plus attiré par des produits de qualités qui sont goûtues et n'ont pas forcément besoin d'une sauce pour être appréciées. Le motto de chez Meet Meat!

C'est sur un coin de rue ucclois, qui abritait autrefois le Mozart (où nous allions déjà manger), que Philippe Wiener a décidé d'ouvrir son restaurant. Diplômé de la prestigieuse Ecole Hôtelière de Lausanne et fort de ses liens avec des amis de longue date qui importaient de la viande argentine, il s’est dit qu’un restaurant qui offrait de la qualité ne serait pas une mauvaise idée (grand bien lui en a pris).

Si vous avez la chance de discuter avec Philippe, vous ne pourrez pas l'arrêter tant il est passionné. Vous apprendrez comment les viandes sont issues de jeune bœufs élevés en pâturage − jamais en batterie ! − de race Angus et ont fait l’objet d’une maturation lente. Il se rend régulièrement sur place pour vivre l'expérience du début à la fin, pour savoir de quoi il parle et ce qu'il offre aux clients.

Quand nous entrons, nous nous retrouve subitement à Brooklyn avec des briques apparentes, des vieilles poutres et un fond musicale juste ce qu'il faut pour ne pas vous obliger à crier pour vous entendre. 

Sans surprise, la carte propose de la viande. En entrée, nous avons pris deux plateaux : l'assiette argentine et l'iberico plate. Spoiler alert : nous avons tout aimé donc nous n'utiliserons pas de superlatifs à chaque phrase même si l'intention y est. Le chorizo maison est incroyable, le jambon fond dans la bouche, le manchego est délicieux. 

Arrive le choix de la viande et nous voyons arriver une énorme planche (environ 1m de long) sur laquelle 6 morceaux de viande rivalisent de mise en appétit. Le serveur nous explique le nom de chaque morceau, son poids, son taux de graisse, à quel type de palais il s'adresse.

Nous choisissons de faire honneur à ce plateau et prenons trois morceaux : une Medialuna de Vacio, la Tira de ancho et un contre-filet accompagné de frites et d'une patate en chemise. Nous vous conseillons particulièrement la Tira de ancho qui est une promenade aux milles saveurs, qui démarre lentement et monte progressivement, une présence de gras juste suffisante pour donner du goût sans alourdir... vous vivrez un moment proche de la scène culte d'Harry met Sally.

Pour finir le repas, s'il vous reste de la place (et même s'il ne vous en reste pas en fait), nous vous conseillons leur Dulce de Leche. Un célèbre dessert argentin à base de confiture de lait, accompagné de caramel et d'un shot de rhum (pour bien faire passer tout ça). 

Vous ne ressortirez pas indemne de ce restaurant et vous rêverez d'y revenir aussi sec. On vous aura prévenu...

 

Plus d'infos

Chez Léon : connu et reconnu pour de bonnes raisons

Quand nous sommes allés vivre un petit peu en France (coucou nos voisins!), nous avons croisé des "restaurants" Chez Léon de Bruxelles et nous avons été affligés, scandalisés, déprimés. Et quand nos amis français nous ont proposé d'aller manger là-bas ("parce que t'es belge, tmtc"), nous avons crié au scandale, nous avons pleuré et nous avons expliqué qu'en fait Chez Léon c'est bon et c'est pas un Lunch Garden!

Institution bruxelloise depuis 1893, notre papy y allait étant jeune (#truestory) et nous prenons aujourd'hui la relève. 

Nous n'allons pas vous apprendre grand chose sur la maison Chez Léon que vous connaissez surement déjà mais nous allons vous donner notre humble avis de mangeur de moules de bouchots.

Non, Chez Léon n'offre pas de moules de bouchot mais justement, nous tenons à souligner ici que, même en tant que non-fan des moules de Zeeland, vous vous retrouverez dans les casseroles : aucune énorme coquille, aucune moule baveuse grande comme la paume de la main, des petites moules toutes jolies et délicieuses dans une grande casserole. Et si en plus on peut accompagner ça avec de la sauce roquefort... que demander de plus?

 

Ce qu'il y a de nouveau à souligner c'est qu'ils proposent des cartes de fidélités (qui seront bien utiles pour les plus gourmands d'entre nous) : Very Important Brusseleir. La Ketje, la Babbeleir et la Stoeffer qui proposent des réductions et avantages différents (plus d'infos).

 

Plus d'infos